Les objets magiques : reliques et artefacts

Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler d'objets magiques.

Alors, pas les "outils" magiques destinés à la pratique de tous les jours des arcanes comme les baguettes magiques, les bâtons, les grimoires, etc. mais bien les artefacts, les reliques, les objets uniques et enchantés que l'on fabrique pour les héros et les dieux. De même, il ne s'agit pas non plus de vous dresser une liste exhaustives d'objets magiques, mais bien de voir comment les intégrer à nos univers.
Toutefois, pas de panique : je parlerai des baguettes magiques et autres outils plus tard wink

Avant de commencer, je voudrais préciser la différence entre une relique et un artefact. C'est une question que je me suis posée pendant l'écriture de mon roman et je me dis que d'autres que moi peuvent se la poser aussi.

  • Une relique est ce qui reste du corps des saints, des personnages sacrés, ou d'objets leur ayant appartenu, et qui fait l'objet d'un culte.
  • Un artefact est un produit ayant subi une transformation, même minime, par l'homme (ou autres races dans le cas d'univers SFFF), et qui se distingue ainsi d'un autre provoqué par un phénomène naturel. Dans le cadre de la SFFF, la transformation tient dans un acte magique ou scientifique.

Bien entendu, dans certains cas littéraires, un artefact peut être une relique et vice versa. Je pense par exemple à la cape d'invisibilité dans l'univers d'Harry Potter (ATTENTION : SPOILER ALERT !) : c'est une relique puisque c'est un objet qui a appartenu à la Mort ET un artefact puisqu'il s'agit d'un objet (une cape) transformé par la magie pour rendre son porteur invisible.

Dans cet article, j'aimerais approcher le thème de l'artefact sous l'angle de l'objet unique et légendaire et non simplement sous celui de l'objet quelconque modifié par la magie pour un usage de tous les jours, comme le sac sans fond de Merlin l'enchanteur, par exemple.

Au travers l'Histoire et les histoires, on a pu voir ces objets magiques, reliques et artefacts, prendre des formes multiples et être destinés à différents usages. La symbolique véhiculée par ces différents objets est également très importante : on n'enverra pas un futur Grand Sorcier-Confiseur chercher une Couronne enchantée, ni un futur Grand Roi conquérir le monde avec le Bidon-de-Lessive-qui-ne-se-vide-jamais... (même si on peut en faire une super histoire de light fantasy...). Je crois que vous saisissez l'idée.
Il est donc important, lorsque l'on incorpore ce genre d'objets dans son récit, d'y réfléchir un minimum afin de créer l'objet le plus approprié possible à notre histoire, mais aussi, en un plus original. Parce que, tant qu'à faire, pourquoi ne pas chercher l'originalité tant qu'elle ne nuit pas à la cohérence du récit ?

Notons également que, la plupart du temps, la magie de ces artefacts et reliques n'est pas accessible à n'importe qui. Ces objets sont puissants et requièrent une puissance physique, magique ou mentale et/ou une connaissance suffisante pour s'en servir sans verser dans la folie ou le camp adverse ni sans s'autodétruire (et parfois entraîner le monde avec soi). Ce sont des objets destinés aux héros, héroïnes et élu-e-s de prophéties.

Les reliques

Comme dit dans la définition donnée plus haut, les reliques sont des morceaux de corps de saints ou des objets leur ayant appartenu.

Je pense qu'il est important de rappeler ce qu'est un saint et de le contextualiser dans un univers fantasy. Au yeux d'une doctrine, religieuse ou philosophique, un saint ou une sainte est une personne ayant vécu dans la piété selon un mode de vie exemplaire et qui aurait accompli des actes d'une grande piété et/ou d'une grande bravoure en accord avec la doctrine considérée.
Transposé dans un univers fantasy, ça pourrait très bien être un saint aux yeux d'une religion ou d'une philosophie, mais ce pourrait également être un héros de guerre ou un héros qui aurait accompli des actes extraordinaires. Gardons également à l'esprit que les saints peuvent être bons, mauvais ou neutre (ça ne vous rappelle rien ? Oui, je fais bien allusion aux alignements wink). Tout dépend du point de vue considéré : une relique peut autant provenir d'un vaillant héros que d'un sorcier maléfique.

Quand on parle de morceaux de corps, on entend surtout des os ou, dans certains cas, des organes momifiés (par exemple). Dans le cas de romans fantasy, de légendes ou de mythes, on peut aussi prendre en compte les restes d'animaux légendaires comme des bois du Cerf Blanc, des écailles du Dragon gardien de [remplissez avec la première idée qui vous passe par la tête et dites-moi en commentaire ce que c'est wink], de la corne de licorne, une nageaoire de yu xiaochou,...

Quand on parle d'objets leur ayant appartenu, on parle d'objets qu'ils ont eu en leur possession de leur vivant ou dans leur mort, mais aussi d'objet qui ont participé à faire d'eux des saints comme des objets des torture ou d'exécution. Ainsi, je peux vous citer comme exemples connus : Durandal (l'épée de Roland dans La Chanson de Roland), le Saint Suaire (le morceau de tissu qui a accueilli le corps de Jésus), les clous qui l'auraient fixé sur la croix (et les morceaux de bois de celle-ci), les boulets de canon qui auraient exécuté la Vierge Noire de Halles,...

Le principe des reliques consiste en des objets chargés du pouvoir et/ou de l'esprit des saints. Par leur biais, on pourrait profiter directement du pouvoir et de la puissance, en entier ou pas, de leur anciens propriétaires ou encore communiquer avec leurs esprits pour apprendre leurs secrets.

Les artefacts

Les artefacts peuvent être autant des objets tout à fait normaux qui ont été enchantés (ou chargés) pour devenir des artefacts porteurs de pouvoir, de savoir, de bénédiction ou de malédiction, comme des objets fabriqués dans le but de servir d'artefact.

Par exemple : la baguette de sureau dans Harry Potter est une quelconque branche de sureau que la Mort a ramassé et transformé en baguette magique super puissante alors que Mjölnir, le marteau de Thor, a été forgé par les nains dans le but d'être une arme puissante.

Les armes

Les armes qui sont des artefacts sont en général destinées à :

  • apporter la justice (divine en général)
  • à rétablir l'équilibre
  • à octroyer plus de pouvoir à son porteur

Dans tous les cas, elles sont destinées aux combats.

Les armes-artefacts sont le plus souvent des épées ou des sabres — ça dépend des cultures considérées — car ces armes véhiculent des symboles forts, et ce, depuis très longtemps. J'en parle un peu plus dans l'article à propos des épées et dans celui à propos des sabres.
Dans les armes les plus couramment utilisées, on croise aussi :

  • des arcs (surtout dans les cultures orientales)
  • des boucliers (ceux-ci étant le plus souvent destinés à la protection lors des combats)
  • des lances
  • des marteaux

Si vous désirez sortir des sentiers battus, je vous conseille d'aller jeter un œil à ma série d'articles sur les armes pour avoir d'autres idées wink

Les armures

Les armures ou parties d'armures sont, en général, destinées à augmenter les caractéristiques physiques de leur porteur comme les rendre plus forts ou invulnérables aux attaques physiques, ou de leur octroyer certains pouvoirs magiques/divins comme l'invisibilité (cf. la Kunée), la vision nocturne, protection mentale contre les attaques télépathiques,... Le plus souvent, ce sont des avantages liés au combat magique ou pas.

Les parties d'armure que j'ai le plus souvent croisées sont :

  • des heaumes
  • des gantelets et brassards
  • des bottes

Les vêtements

Tout comme les armures, les vêtements interviennent également le plus souvent sur les capacités physiques du porteur et/ou leur confèrent des pouvoirs mais plutôt à des fins utilitaires que martiales. On croisera ainsi des capes d'invisibilité ou qui permettent de voler, des bottes pour courir plus vite (ou pour parcourir 7 lieues), des gants qui confèrent une immunité au feu, des robes (de mage) qui empêchent de s'endormir pendant l'étude,...

Les bijoux et accessoires

Alors, non, vous n'êtes pas sur un site de vente de vêtements ! Promis ! cheeky

En général, les bijoux ont un effet sur l'apparence, les facultés cognitives ou les sens. Par exemple, on peut penser au collier qui renferme la voix d'Ariel dans La Petite Sirène, à des boucles d'oreille qui vous font changer d'apparence, à des lunettes qui vous font voir les auras des gens, à des diadèmes/tiares/bandeaux qui rendent plus intelligents, à des couronnes qui octroient aux rois et reines la sagesse de leurs prédécesseur-e-s, des bracelets qui dirigeront vos gestes dans des situations précises, des chaussures qui danseront pour vous,...

Quant aux accessoires, je pense surtout aux sacs sans fond qui sont un grand classique.

Les livres

Les livres et tous les autres supports (les codex, les rouleaux, les volumes, etc.) sont généralement des supports de savoir et des porteurs de puissance magique. Cette magie peut être autant offensive que défensive. Je pense au Livre des Ombres dans la série Charmed qui est autant une source de pouvoir et de savoir pour les sœurs Halliwell qu'une protection.
Ces artefacts sont toujours reliés à la connaissance, et plus particulièrement à la connaissance de l'occulte. Et c'est de cette connaissance que découle le pouvoir du possesseur.

Les objets du quotidien

Certains objets du quotidien peuvent être des artefacts également. Certains le sont devenus par hasard, d'autres sont devenus de puissantes sources de pouvoir sciemment et ont été détournés de leur usage premier (ce qui pourrait donner lieu à des situations amusantes : imaginez un chaudron transformé en couvre-chef conférant un savoir culinaire infini !).

Je pense que pour cette catégorie, les possibilités sont infinies et dépendent surtout de l'objet en lui-même et du contexte de sa création.

Les animaux

Selon moi, on peut considérer que des animaux peuvent être des artefacts s'ils ont été créés ou enchantés pour devenir des dépositaires de savoir et/ou de pouvoir. En revanche, il s'agit bien de faire la différence entre créatures magiques et animaux normaux que l'on a transformés en créatures magiques uniques.

Par exemple, un familier qui serait habité par l'âme de son ancien maître afin de pouvoir transmettre son savoir, par exemple.


Si le sujet des reliques et artefacts vous intéressent, mais que vous êtes un peu à court d'idées, je vous conseille fortement d'aller jeter un oeil à la liste des objets magiques de Donjons et Dragons disponibles sur le site Gemmaline. Si vous n'êtes pas rôlistes, sautez les passages techniques où l'on vous dit que tel arc confère DEX+15, etc. pour ne vous concentrez que sur les effets décrits (grâce à l'arc vous ne raterez jamais votre cible, par exemple). C'est vraiment une source inestimable d'idées.

Je vous conseille aussi de faire un tour sur la liste des matériaux magiques faite par Dol Celeb.

 

Voilà, j'espère que cet article vous a plu ! J'ai bien conscience qu'il y a encore des tonnes de choses à dire sur le sujet mais je trouve que cet article est déjà bien long !

En ce qui me concerne, les artefacts de mon roman restent assez classiques, sauf peut-être la boucle d'oreille d'Elladar ! Mais je ne vous en dirai pas plus ! wink
Et vous ? Avez-vous créé des artefacts ou des reliques dans vos histoires ? Dites-moi tout dans les commentaires !

Commentaires

Merci pour cet article ! Les objets magiques ont toujours enflammé mon imagination.

Dans mon histoire je suis resté très classique : une épée (j'avais pensé à changer par souci d'originalité mais je ne peux définitivement pas resister à cet objet), elle a un manche d'os et une lame brisée au quart supérieur.

Ma magicienne a cristalisé chaqun de ses 5 pouvoirs majeurs dans des sortes de pics de diverses matières et formes (ivoire, bois ou autres), de la taille d'une dague qu'elle range dans un carquois. Ca fait un peu baguette magique au final.

Il y a enfin un cierge artistiquement gravé, et une sorte de grosse lentille taillée dans une matière qui ressemble à un mirroir noir translucide.

Quant au dragon, je dirais qu'il fait semblant d'être gardien de la grotte sacrée : j'ai découvert après enquête qu'il avait inventé cette histoire après avoir perdu ses clefs. Il est juste coincé dehors et tente de se donner une contenance. Le pauvre.

Désolé pour le double poste mais : "chacun"

Joli pour le dragon ! laugh

C'est sympa l'idée de ta magicienne avec ses 5 pouvoirs.

Ajouter un commentaire