Créer son système de magie : les 3 axes d'un système de magie

Créer son système de magie : les 3 axes d'un système de magie

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'une méthode particulière pour vous aider à créer votre système de magie : le système à 3 axes.

La théorie du système à trois axes a été développée par Tom Dullemond pour l’ouvrage The Complete guide to Writing Fantasy (volume one) paru chez Moon Press en 2003. Ce qui sera expliqué dans cet article n’est pas une traduction du travail de Tom Dullemond, mais un résumé.

 

Afin de créer un système de magie cohérent et de pouvoir respecter les cinq règles d’or de la magie, il peut être intéressant de se baser sur trois facteurs associés à la magie :

  • la rareté
  • la difficulté
  • le prix

Et d’attribuer à chaque facteur une valeur allant de 0 à 10. Plus les valeurs s’approchent de 10 et plus la magie est rare, élitiste et coûteuse.

Ce système peut très bien s’adapter sur un graphique à 3 axes :

Ce système est un outils qui permet de rapidement cerner l’importance de la magie dans votre univers. Il permet de décrire instantanément une société dans laquelle la magie est présente. Vous pouvez même tester ce système au hasard, en lançant des dés par exemple.

Il faut le considérer comme un outils créatif qui permet de faire des suppositions sur la façon dont la magie peut être perçue dans une société définie ou en cours de définition.

En outre, ce système est là pour vous aider à déterminer la rareté, la difficulté et le prix de votre magie pour la majorité de votre société. Par conséquent, chaque fois qu'un événement magique se produit, vous pouvez utiliser ces facteurs pour déterminer ce que la majorité pense ou comment elle réagirait.

Vous pouvez également développer un système par univers, mais aussi par race, par ville, par nation, etc. En effet, il se peut que votre magie ne soit pas uniforme partout dans votre monde et que vous ayez besoin de redéfinir les trois facteurs du système RDP (Rareté – Difficulté – Prix) en fonction de la localisation d’une ville, des lois d’une nation, des aptitudes naturelles d’une race, etc.

 

La rareté

La rareté indique le nombre de personnes de votre univers qui ont accès à la magie, et ce, qu’ils aient les compétences ou pas. Il s’agit de considérer ici autant la fréquence du Don que la possibilité pour les non-thaumaturges d’accéder à la magie par des services ou des objets magiques vendus par des thaumaturges, par exemple. Avoir accès à la magie ne signifie pas que l’on sache que la magie existe ou qu’on est capable de la manipuler.

Une rareté de 10 peut se manifester de plusieurs manières, telles que :

  • Le principe de l’Élu-e : une seule personne a accès à la magie.
  • La magie a une source quasiment inaccessible.
  • La magie n’est accordée que lors d’événements particuliers (par exemple : une fois tous les cinquante ans quand les trois lunes sont alignées)
  • etc.

 

La difficulté

La difficulté détermine à quel point la magie est compliquée à manipuler pour un individu une fois qu’il y a accès. Elle indique la complexité de contrôle, d’apprentissage et d’usage de la magie, mais aussi la difficulté avec laquelle on a accès aux composants (matériaux et ingrédients) nécessaires à sa pratique.

 

Le prix

Le prix indique la valeur de ce que l’on doit fournir en échange de la pratique de la magie (v. Les cinq règles d’or de la magie).

Ce prix peut être une quantité d’énergie à fournir, des ingrédients… ou des contreparties qui peuvent avoir des répercussions, physiques, mentales, sociales, etc. permanentes ou pas.

 

Quelques exemples d’application

RDP de 5, 5, 5

De telles valeurs peuvent indiquer, par exemple, que la moitié de la population possède le Don, que l’apprentissage est relativement accessible et que le prix à payer n’est pas exorbitant en moyenne. Ce diagramme correspond, par exemple, au système de magie de Harry Potter.

La rareté à 5 peut aussi indiquer, par exemple que vous avez deux races et que tous les individus d’une race possèdent le Don.

 

RDP de 10, 10, 10

Dans un tel système, la magie n’est presque pas accessible, elle est difficile à appréhender et on peut y laisser la vie dès qu’on la pratique.

Une difficulté de 10 pourrait aussi signifier que la magie peut également être imprévisible, par exemple, dans un tel univers.

On peut aussi se dire que peu de personnes ont le Don ou encore que la magie est interdite et que les thaumaturges sont susceptibles d’être exécutés.

 

RDP de 0, 0, 0

Dans un univers pareil, tout le monde a accès à la magie, elle n’est pas difficile à maîtriser et elle ne coûte rien.

Un tel système implique également qu’il faut revoir toute la conception technologique de la société considérée. Par exemple, quel intérêt y a-t-il à inventer l’allumette si on peut allumer un feu en claquant des doigts ? Il est donc nécessaire d’adapter votre société en fonction.

 

RDP de 0, 0, 7

Tout le monde a accès à la magie, que ce soit par le Don ou via des objets ou des services. Elle est facile à manier et à maîtriser. Toutefois, elle demande un prix élevé comme des composants rares et/ou chers.

 

Personnellement, je touve cet outils très intéressant lors du début de la création de son univers et/ou de son système de magie. En revanche, une fois que l'on est beaucoup plus avancé-e, le système RDP devient vite limité. Il ne permet pas de définir les détails de la magie tels que sa place dans la société, son rôle dans l'intrigue et l'univers, son histoire et son évolution (puisque ce digramme ne représente la magie qu'à un moment précis de la vie de votre univers)...
Pour moi, cette méthode est parfaite pour débuter la création de son système, mais elle atteint vite ses limites dès que l'on veut développer le contexte de son intrigue.

 

Voilà ! J'espère que cet article vous a plu ! Il s'agissait du dernier dans la partie "introduction" de mon plan. Dans deux semaines (le 20 juillet 2018, donc), nous parlerons des origines de la Magie.

 

Commentaires

Est-ce que vous savez si il y a un livre qui englobe tout ce qu'il y a à savoir sur la création d'univers de a à z ?

En français, je n'en connais aucun. Et surtout pas Comment mieux écrire, raconter une histoire et réussir sa fantasy d'Olivier Lusetti dont je trouve même le titre mensonger puisque l'essentiel du livre donne des conseils d'écriture uniquement. A part quelques pages sur les scènes de combat et la magie, le reste ne traite absolument pas de l'écriture d'un roman fantasy, ni même de wolrdbuilding. D'ailleurs, la nouvelle édition a changé de titre : ce n'est plus "réussir sa fantasy", mais "réussir sa fantasy, sa science-fiction, son drame..."

En revanche, chez les anglophones j'ai trouvé du pas mal, il y a :

  • The Complete guide to Writing Fantasy (volume one) dont je parle dans l'article, c'est le livre le plus complet que j'ai lu, mais je trouve que sur certains sujets il est trop succinct et il n'y a qu'une page de texte à propos de la création de la géographie, par exemple.
  • The Guide to Writing Fantasy and Science Fiction de Philip Athans qui est sympa, mais encore une fois très, voir trop synthétique et qui aborde autant la SF que la Fantasy.
  • How to Write Science Fiction and Fantasy de Orson Scott Card qui est tout petit pages (144 pages) et qui ressemble plus à un essai sur la manière dont Card conçoit le worlbuilding d'un arlter-monde (à nouveau aussi bien Fantasy que SF) qu'un vériatble guide de création. Ce livre existe en français, mais il n'est plus édité. Toutefois, tu peux encore le trouver d'occasion à des prix plus ou moins exorbitants...

Ce sont les seuls vraiment intéressants sur le sujet que j'ai trouvé. Cependant, aucun ne traite vraiment le sujet de manière vraiment complète. Chacun apporte une visiondes choses, des conseils, des idées, etc. mais aucun n'est réellement un guide de création. Je les vois plus comme des checklists augmentées.

Sinon, de mon côté, avec tous les articles que je sors sur le worldbuilding, je finirai par les regrouper pour en faire un livre (en plusieurs volumes). C'est un projet sur le long terme, mais en attendant qu'il sorte tu peux toujours suivre le blog wink

Merci pour m'avoir répondu !

Trés intéressant ! 

Je pense que c'est aussi un bon outil de diagnostic quand on a plusieurs systèmes de magie.

Par exemple, dans mon monde j'ai:

  • Carminance : 6, 10, 3 (total 19)
  • Transcendence : 8, 7, 1 (total 16)
  • Chamanisme : 5, 5, 5 (total 15)

Donc se dire qu'en terme de pouvoirs carminance > transcendence > chamanisme est une bonne indication. Et l'inverse pour ce qui est du nombre de pratiquants confirmés.

Pourquoi tu fais un total ? Ça n'a pas de sens. Si tu as un système à 6, 10, 3 et un autre à 5, 5, 9, ça te fait 19 pour les 2 systèmes alors qu'ils sont fondamentalement différents.

Il faut prendre les facteurs comme des facteurs indépendants les uns des autres. Les aditionner ne rime à rien. C'est comme si tu prenais un personnage de jeu (de rôle/vidéo) et que tu additionnais toutes ses caractéristiques (Force + Dextérité + Condition + Intelligence + Charisme) et que tu déterminais la "valeur" de ton personnage par rapport à ce total. Ça n'a pas de sens.

Pour un personnage, la réussite ou l'échec de ses actions, ses points de vie, les dégâts qu'il inflige... sont déterminés par des caractéristiques prises indépendamment.

Ensuite, les classer par ordre de "score total" ne siginifie pas grand chose non plus. Le RDP ne sert pas à déterminer la puissance d'une magie, mais sa place au sein d'une société/d'un monde. La puissance de la magie est déterminée par sa nature.

Pour te donner un exemple issu de mon univers :

Âme-Esprit : 10, 0, 5 (total 15) ; Arcanes : 8, 9, 5 (total 22) => Arcanes > Âme-Esprit. Pourtant, dans les faits, les Âmes-Esprits sont beaucoup plus puissants que les arcanistes.

Je me suis emballé, en effet ! Ça me paraissait logique quand je l’avais écrit xD Je me suis fait avoir comme un bleu en prenant une corrélation pour une causalité :( 

Je devais voir ça comme dans un jeu (pouvoir rare + cher + compliqué = gros bonus ^^)

Je me demande par contre si ça ne marche pas quand même pour avoir une idée du nombre de pratiquants. Si on prend 2 systèmes avec une rareté assez proche, celui qui a un score plus faible devrait avoir plus d’adeptes.

Ou je me vais encore avoir parce que ça colle à ce que j’ai dans mon monde…
 

Ben non ! XD

Regarde mon système : les AE ont le score le plus faible, or ils sont une dizaine, les arcanistes, qui ont le score le plus élevé, sont un bon millier.

Ensuite, imaginons deux systèmes à score égal de 18, par exemple : 5, 10, 3 et 5, 3, 10.
Tu auras plus d'adeptes pour le second que pour le premier tout simplement parce qu'il sera plus accessible.

Compare ça aussi par rapport au nombre total de la population considérée. Imaginons que tu as 2 peuples : PA = 5, 5, 5 (15) ; PB = 5, 10, 10 (25). Selon ta théorie, PA est censé compter plus d'adeptes que PB. Or, PA ne compte que 10 représentants et PB en compte 100. Ce qui donne 5 adeptes pour PA et +/- 30 pour PB.

Après tout dépend de ce que tu appelles "adeptes" : sont-ce les personnes ayant le Don ou ne sont-ce que toutes celles qui se déclarent praticiens ?

Ici, comme je l'ai dit dans l'article, ce système ne sert pas qu'à comptabiliser les thaumaturges de voir la place de la magie (en général) dans la société. Donc, autant les thaumaturges que l'accès à la magie par les non-thaumaturges (par l'achat d'objets magiques par exemple).
Imagine une société de 1M de personne à 3, 3, 3 dans laquelle il n'y a que 4 thaumaturges mais qui ont développé un système de fabrication industrielle d'objets magiques. La magie n'est pas rare parce que tu as des vendeurs d'objets magiques à tous les coins de rue, elle n'est pas difficile à maîtriser parce que les notices d'utilisations sont nickel et elle n'est pas chère parce qu'il y a 4 industries en concurrence sévère.

Donc... je pense que tu te fais encore avoir ! wink

Je rejoins l'avis d'Otachore: ce petit diagramme est finalement bien pratique pour évaluer rapidement un système de magie. Ayant moi aussi vocation a créer plusieurs système d emagie, cela permet de voir rapidement si l'une ne se trouve pas déséquilibrée par rapport à d'autres.

Concernant les livres sur la création de monde, je possède le livre d'Orson Scott Card en VF. Je trouve en effet qu'il n'est pas véritablement un outil pour la création, notamment en ce qui concernen la magie justement, pour rester dans le thème du jour. Limite je trouve qu'il s'adresse plus à des auteurs SF que Fantasy.

Par contre en bible de création, il y a le légendaire "Codex de Riva" de David Eddings, mais qui ne se négocie qu'à prix d'or malheureusement.

Merci smiley

Mais attention, totaliser les scores ne rime à rien. Je le reprécise, ce système ne détermine pas la puissance de la magie, mais bien sa place au sein d'une société.

Le Codex de Riva c'est plus un livre du genre du Silmarillon, non ? De ce que j'en sais, il ne donne pas une marche à suivre générale pour créer un alter-monde. Ça ressemble plutôt à un compte-rendu de recherche et de travail de la part des Eddings, pas à une marche à suivre.

Après, je ne dis pas que ce n'est pas intéressant ! wink

Pour le Codex de Riva, c'est un ouvrage qui regroupe une énorme partie des étude de l'auteur lui ayant servi à écrire ses oeuvres "La Belgariade" et "La Mallorée". Il traite aussi bien des ethnies, que de la géographie, la politique ...

Après je ne l'ai jamais eu entre les mains, mais l'ai souvent vu cité comme une énorme source de savoir sur les créations d'univers.

Pour avoir la chance de me l'être fait offrir c'est bel et bien toute la base du travail de Eddings, on peut lire derrière son travail la méthodologie qu'il emploie mais celle-ci n'est pas explicitée. On retrouve nottament les détails concernant tous les pays (histoire, caractéristique des habitants, chronique, mythologie) et une grosse partie concerne les livres saints et les chroniques qu'il a créer, cependant il n'explique pas comment, c'est comme si vous aviez plein de petits livres entre les mains. 

Encore une fois un super article ! merci et continue comme ça ! :D

Merci pour les infos et les compliments ! ^_^

Salut ^^

Un article passionant et utile, comme toujours :)

C'est dommage qu'il existe aussi peu de livres (valables) sur la manière de créer un monde fantasy. J'ai hâte de lire celui que tu prépare en tout cas. S'il est aussi constructif que ton blog, il sera super :)

Bonne continuation et j'ai hâte de lire ton prochain article, même si je te l'ai déjà dit, deux semaines c'est trop long pour moi :'(

Merci smiley

Malheureusement, je ne peux pas parler de magie toutes les semaines. Ces articles me demandent beaucoup de boulot, j'étale leur écriture sur 2 semaines pour ne pas faire que ça de mes journées. Ensuite, si je ne parlais que de magie jusqu'à la fin (soit pendant plus de 30 semaines !), je finirais par en avoir marre et vous aussi. Changer d'air, ça fait du bien aussi wink

Encore un article ultra intéressant :) C'est facile à comprendre et ca aide beaucoup.

Je voulais juste te dire que je trouve ton blog très complets et très intéressant. Il est formiad'aller.  pourrais tu s'il te plaît poster un article surecommander mes plantes médicinales utilisées au Moyen Âge,  c'est un sujet que l'on survolé dans la medfan mais je voudrais l'approfondir dans mon roman et aussi sur les plantes comestibles et utilisables dans la forêt.  Merci beaucoup. Oh et aussi j'avais lu ton blog d'auteur et j'y ai lu que tu avais utilisé le Bruxellois comme langage pour le peuple dest nains dans ton rOman. Je trouve cette idée geniale et même si je suis moi même de Bruxelles jamais je n'aurai pense à ça.  Si je reprenais l'idée de ce langage pour un autre peuple dans mon roman, serait ce considéré comme du plagiat ? Quoi qu'il en soit ton blog eSt formdiable il m'aide beaucoup et je te souhaite bonne chance pour la suite. 

Merci smiley

Oui, un article sur les plantes médicinale est prévu, mais je ne sais pas quand je l'écrirai, j'ai beaucoup de demande et la série sur la magie me prend beaucoup de temps.

Le bruxellois étant une langue/un patois réel au même titre que ch'ti ou l'anglais, le réutiliser dans son roman n'est absolument pas du plagiat.

Merci beaucoup pour m'avoir répondu.  Pour ce qui est du brusselair, je l'utiliserai avec le wallon Merci.  

Zaha, si ca ne te derange pas trop, j aimerai qu une fois tu puisses faire un article qui pour expliquer la difference entre la fantasy et les legendes et mythes et le lien aussi qu il y a entre eux. C est a cause du debat j avaiq confondu legendes et fantasy. Alors si ca ne te derange pas trop et que tu as le temps, ca m aiderai une fois merci:-):-)

Ça marche ! wink

Merci !

Salut, Zahardonia ^^

J'ai relu ton article sur les sous-genres de la Fantasy et je me suis rendu compte qu'il y avait quelque chose que j'avais un peu de mal à comprendre. Pourquoi peut-on assigner comme genre Science-Fantasy à une oeuvre ? Parce que j'ai remarqué que la frontière entre la science-fiction et la fantasy devenait de plus en plus flou. Par exemple, je regarde plusieurs séries qui sont rangées dans les deux genres (Haven et Fringe). Avec des théories scientifiques, les limites sont pour moi plus obscurs. Certaines peuvent expliquer des capacités, comme Fringe qui se base sur les limites que le cerveau s'impose et qui empêche de développer des pouvoirs pourtant présents naturellement (l'un des personnages principaux à appris à développer ces pouvoirs et ils sont facilement assimilables à ceux des thaumaturges, comme tu les appelles dans tes articles ^^). Dans la définition de la magie que tu as donné, tu la présente aussi comme une force fondamentale de l'univers, donc c'est assimilable à la science, non ? De plus, dans tout ce que j'ai lu et regardé, il n'y a pas vraiment d'éléments (en dehors de la magie évidemment) qui différentie les simples humains ou les thaumaturges (je prends cet être magique en particulier pour une meilleure compréhension). Je veux dire, les thaumaturges pourraient très bien avoir une activité cérébrale bien supérieur à celle des humains ou alors un gène dans l'ADN. En parlant de gènes, ça me fait penser à Harry Potter où tous les sorciers héritent leur magie d'un de leurs parents (au minimum), mais on ne sait pas vraiment d'où vient la magie. Après tout, il existe des craquemols et des nés moldus... Leur existence pourrait très bien venir d'aberrations génétiques ? Dans Charmed aussi. Il est dit que les soeurs Halliwell ont quelque chose dans leur sang qui leur donne leurs pouvoirs et ils peuvent même être donnés à quelqu'un d'autre s'il s'injecte leur sang. Dans ce cas, la magie a une explication scientique, alors est-ce toujours de la magie ?

Je sais que je me suis beaucoup dispercée, désolée ^^'

Mais je me pose vraiment la question sur le principe de magie. Est-ce que ça peut être expliqué en partie scientifiquement ? Dans ce cas, est-ce toujours de la magie ?

J'ai écrit un article sur la Science-Fantasy, il pourra sûrement répondre à certaines de tes questions concernant ce genre : La Science-Fantasy.

Ensuite, la différentiation entre la Fantasy et la Science-Fiction tient justement dans la défintion que l'auteur ou l'autrice donne à la "merveille" (l'élément constitutif du récit qui permet le sense of wonder). En Fantasy, il s'agira de la magie qui a une origine indéfinie et mystérieuse, voire mystique, alors qu'en Science-Fiction, elle sera scientifique, avec des explications rationnelles. La différence tient presque uniquement là-dedans.

Alors oui, Harry Potter aurait pu être de la SF si J.K. Rowling avait donné comme explication que la magie viendrait d'une modification de la structure cérébrale des sorciers (ou autre), mais elle ne l'a pas fait. Dans son univers et dans les informations qu'elle donne au lecteur, il n'est pas question de modifications de la structure cérébrale, elle laisse le lecteur dans l'ignorance de l'origine de la magie, elle est là, c'est tout.
De la même manière, beaucoup d'univers de SF pourrait être classé en Fantasy par le traitement quasi mystique de leur merveille pourtant technologique. Mais on ne les changent pas de genre parce que l'explication de la merveille est rationnelle.
J'ai développé un peu la différence entre Fantasy et SF dans l'article Magie et Fantasy.

Quant à l'exemple de la magie comme force fondamentale ou énergie de notre monde, oui, on pourrait la comparer à une science. D'ailleurs, l'étude de la magie EST une science, je l'ai expliqué dans le point 2 "La Magie est une science" de l'article Qu'est-ce que la magie ?
Pourtant, même dans ce cas-là, cela reste de la Fantasy car il y a une partie mystique qui englobe la magie et sa pratique. Si elle devient la 5e force fondamentale par exemple, qu'est-ce qui nous dit qu'elle n'a pas une origine "divine", qu'elle ne vient pas d'une forme de puissance spirituelle supérieure ? C'est ce côté mystique qui différencie la fantasy de la SF.
A l'inverse, si tu appelles Magie ta 5e force fondemmentale mais que tu l'expliques de manière rationnelle dans ton univers, tu verses dans la SF.

J'avais croisé un roman dont la merveille était une source d'énergie appelée Éther qui, en réalité, était une nouvelle forme de radioactivité. Même si dans notre inconscient collectif l'Éther est souvent assimilé à la magie, ici, il avait une explication parfaitement rationnel. Ce qui faisait de cet univers un univers SF.

Ce qui permet aussi de différencier les deux genres, ce sont les thèmes aborder et les fins : en SF on ira plus vers le changement alors qu'en Fantasy on cherche plus à empêcher le changer.

Mais, bon... j'ai compris ! Je ferai un article sur le sujet ! XD

Et je suis d'accord avec Ravage, ce serait bien de faire un article sur la différence entre Fantasy, Légendes et Mythes ^^

J aimerai te poser une question Zaha, dans ton roman (que je viens de commencer sur wattpad), je suppose que c est un medfan alors je voudrais savoir si les patates c est mis expres (en gros si c est un a'achronisme volontaire) c est juste pour savoir

La question est un peu bizarre (et on s en fout aussi je dois le dire) mais c est parce que je vais beaucoup dans les details desolee

Il n'y a aucun anachronisme puisque nous ne sommes pas sur Terre, nous sommes sur Tell'Andra et l'Histoire est, de ce fait, différente wink

J'ai fait un article sur les anachronismes, si ça t'intéresse : Les anachronismes en Fantasy.

(Sinon, si tu veux une explication : la patate est endémique de l'archipel de Nadil Anaï, or cela fait près de 300 ans que l'Idalie et Nadil Anaï font du commerce. Du coup, ça fait un bail que les Idaliens mangent de la patate).

Ok desolee j ai pas lu tout le roman je viens de le commencer et puis j avais lu ton article c est pour ca que je t avais pose la question.

D ailleurs les premiers chapitres m ont donne envie et je compte bien termine l histoire quand je rebtrerai ;)

L'histoire du commerce international n'est pas abordée dans mon roman (juste évoquée dans les tomes 2 et 3), c'est surtout quelque chose qui fait partie des "coulisses" de mon univers.

Je suis contente que ça t'ai donné envie de le lire ! laugh

D'ailleurs, j'ai lu l'article que tu as écris sur le blog de Martin (je n'ai pas compris pourquoi vous avez échangé, mais bon, je ne vais pas m'en plaindre, ça m'a fait découvrir un autre blog ^^). Quand tu parles de la prophétie, en prenant le cas du magicien qui vient prévenir l'élu(e), ça veut dire que l'existence même de la prophétie fait qu'elle se produit, puisque rien ne dit qu'il aurait fait quoique ce soit si l'autre n'était pas venu le chercher (comme tu l'as dit).

Désolée pour cet amas de messages, mais je n'ai pas eu accès à un ordinateur avant aujourd'hui ^^'

Liadan, je n ai pas trop compris ce que tu as dit au sujet de l elu, par exemple dans l'Epee de Verite de Terry Goodkind il y a enormement de propheties et pas toutes se realisent mais sinon je n'ai pas trop compris ou tu voulais en venir

Ben ! Tu aurais pu commenter sur son blog ! wink

Il s'agit de ce que l'on appelle un "échange d'article", c'est une simple collaboration entre blogueur.

C'est un peu ça le piège de la prophétie dans les romans : on se sent obligé d'agir alors que, techniquement, il n'y a rien à faire. C'est un peu comme cheatcode pour réussir la quête ^^"

Je pensais vraiment au cas d'une personne qui vient prévenir l'élu(e) de son destin où ce serait de connaître l'existence de la prophétie qui la pousse à se réaliser. Mais évidemment, les auteurs ont chacun leur manière de voir les prophéties. Dans certains livres, elles se réalisent toujours et dans d'autres elles ne se réalisent pas à chaque fois, comme tu l'as dit à propos de l'Épée de Vértité de Terry Goodkind ^^

Mais après est-ce qu'une prophétie est réellement destinée à se réaliser ? Pas forcément, selon certains auteurs. Et dans beaucoup de cas, c'est le simple fait de savoir que la prophétie existe qui la fait se réaliser que l'on veuille la faire se réaliser (l'exemple de Zahardonia sur le site de Martin) ou de l'empêcher (Voldemort dans Harry Potter) ^^

La j ai compris et suis d accord avec toi

Désolée, si c'était pas clair la première fois, ça m'arrive souvent quand je dis tout ce que je pense. C'est souvent clair pour moi, mais les autres ne sont pas dans ma tête ^^'

T inquiete ca m arrive aussi tu n as pas a t excuser

Une autre question Zaha (desolee pour ce nombre de questions qui je me rends compte devien un peu trop excessif) dans un de tes articles tu dis que le fermier orphelin c est un cliche et je veux bien te croire mais alors j ai un gros probleme avec mon roman l heroine est une fermiere orpheline (enfin pas vraiment fermiere elle est plutot fille de nobles qui se cachent et elle ne le sait pas) est ce que ca pose un probleme?. De meme sur d autre blog en fantasy on dit que quand on fait grandir le personnage au long de l histoire au lieu de commencer directement avec un personnage adulte ca fait aussi cliche (genre comme dans l assassin royal) ke probleme c est que moi aussi je la fait grandir mais apres les avis sur internet j hesite a faire avancer l histoire dans le temps ( genre un "quatre ans plus tard) mais je tiens tout de meme a garder mon idee de depart parce qu il s y passe certaines choses importantes. J aimerai bien avoir ton avis s'il te plait. Et l avis de tout le monde en fait 

Tout dépend de comment tu vas gérer ton personnage et ton histoire.

Effectivement, l'orphelin-e noble qui ignore tout de son ascendance et qui est élevé-e par des fermiers qu'on a forcés à garder le secret et qui se font tuer à cause de ce secret, oui, c'est du déjà vu. Et le fait de faire grandir un personnage, aussi.

Mais ça, je ne trouve pas ça cliché, c'est du déjà vu, mais ça permet surtout énormément de possibilités narratives intéressantes et de thèmes sympa à exploiter.

Pour moi, ce qui me pose le plus de problème, c'est le coup de l'orphelin de noble ascendance. Mais, comme je l'ai dit, tout dépend de comment tu gères ton personnage.

Si c'est ton premier roman, ne prends pas tout ce que tu lis ou tout ce qu'on te dit pour argent comptant. En écriture comme ailleurs, il faut faire ses armes et c'est souvent plus facile de commencer par du "cliché" ou, en tout cas, du connu que par de la pure nouveauté. Le principal, avec un premier roman (ou un deuxième) roman, c'est de travailler sa méthode et son style. Les idées 100% pur jus arriveront plus tard.

Merci mais je vais un peu changer mon debut d histoire sans vraiment changer Liandan m a donne une idee avec ses flash back et merci pour ta reponse ca me redonne courage

Les flash back sont une excellente idée, mais soit claire : ça risque aussi de perdre le lecteur wink

C'est vrai que ça arrive à beaucoup de personne ^^

Après de toute manière, le pricipe de base d'une prophétie, c'est un écrit ou des paroles qui prédisent l'avenir, mais de toute manière comme il existe une infinité possible d'avenir, ça ne veut pas forcément dire que les prophéties se réalisent à chaque fois. C'est pour ça que pour moi, elles ne réalisent pas toutes :)

C etait ce que je voulais dire avec Goodkind et tu aq tout fait raison il existe une infinite d avenirs possibles.

Après si tes scènes sont vraiment importantes et que tu préfères éviter de la faire grandir, tu pourrais mettre ces scènes sous forme de flash back. Moi j'aime bien, je trouve que ça donne un certain style et comme ça tu ne dévoiles pas tout directement ^^

Ouais c est vrai que c est une bonne idee je vais reflechir a comment je devrai convertir mon texte pour en faire des flash back en plus moi aussi j aime bien et comme tu as dit on ne devoile pas tout au lecteur

Contente d'avoir pu aider ^^

C'est un procédé que j'utilise régulièrement quand j'écris :)

Très bon aticle article continue comme ça Zaha !!!

Merci ! laugh

Merci ^^

Donc, par définition, si la magie est rationnalisée, ce n'est plus de la magie ? Oui, je me souviens que la magie est aussi définie en tant que science. Mais si on la met en tant que cinquième force fondamentale, ça entre dans le cadre de la physique, donc ça apporte un côté assez rationnel. De même si on sait que la magie vient d'un être supérieur, non ? Il n'y a plus vraiment de mystère.

Je vais relire l'aricle sur la Science-Fantasy ^^

J'ai essayé de commenter son blog à plusieurs reprises, mais à chaque fois que j'envoyais le commentaire, ça me mettait : "erreur"...

Pages

Ajouter un commentaire