Créer son système de magie : l'origine de la Magie

Créer son système de magie : l'origine de la Magie

Aujourd'hui, nous sommes partis pour la suite de la série sur la magie !

Mais avant cela, j'aimerais vous dire 2 petites choses :

La première, c'est que je voudrais vous dire un énorme merci pour vos retours sur cette série ! C'est hyper motivant de voir à quel point elle vous est utile et combien vous la trouver intéressante !

La seconde, c'est que plusieurs d'entre vous me font plus ou moins comprendre par des messages plus ou moins subtiles que 2 semaines entre chaque article, c'est trop long et que parler de magie toutes les semaines serait plus sympa. Alors, j'aimerais expliquer, cette fois-ci à tout le monde et pas seulement en réponse en commentaire ou par mail, que, pour moi, parler de magie toutes les semaines, ce n'est pas possible. D'une part parce que c'est beaucoup trop de boulot, j'ai des tonnes de notes à synthétiser, des recherches de dernières minutes à faire parfois aussi, et d'autre part, parce que ça finirait pas me souler. Derrière chaque article sur la magie, il y a entre 6 et 12h de travail. C'est énorme et, surtout, c'est épuisant. De plus, comme je ne les écris pas toujours d'une traite, j'ai la tête engluée de magie pendant plusieurs jours. Si je devais faire ça toute les semaines, il y a un moment où je ne tiendrais plus. Il est prévu qu'il y ait entre 30 et 40 articles à propos de la magie, si je dois m'enterrer non-stop dans la magie pendant presque un an, je vais devenir dingue et la qualité des articles en pâtira. Et je crois que vous aussi, vous finiriez par en avoir marre à un moment.
Donc, voilà, même si c'est vraiment très encourageant que vous me réclamiez la suite à corps et à cris et que vous me disiez que "2 semaines, c'est trop long", je ne peux pas et ne veux pas augmenter le rythme. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur ! wink

Là-dessus, je cesse de m'épancher sur mes états d'âme et passons aux choses sérieuses : l'origine de la Magie, donc !

Ici, la magie sera considérée comme une source d’énergie ou comme une force, soit comme une puissance effective, et non en tant qu’art, science, spiritualité ou cadre merveilleux. (v. Magie et Fantasy)

En Fantasy, il est commun de ne pas connaître l’origine de la Magie. Fondement de la merveille du genre, elle est la part du mystère, voire du divin qui différencie la Fantasy de la Science-Fiction. Quelle que soit sa nature, cette magie vient bien de quelque part. Pourtant, dès qu’il y a rationalisation de la merveille, la Fantasy fait place à la Science-Fiction. (v. Magie et Fantasy)

Toutefois, il faut faire la différence entre la part de mystère laissée au lecteur et les coulisses de votre monde, connues de vous seul-e. Donc, même si l’origine de votre magie est parfaitement rationnelle, vous pouvez faire le choix de ne pas la divulguer au lecteur afin de laisser planer une aura mystique autour de l’origine de votre magie et, ainsi, rester dans le cadre de la Fantasy.

En outre, le côté mystérieux de votre magie ne vous autorise pas, en tant qu’auteur ou autrice, à négliger ce point sous le simple prétexte que « les voies de la magie sont impénétrables ». Vous, de l’autre côté du miroir, devez savoir d’où elle vient ou avoir une bonne raison pour ne pas le savoir.

Dès lors, afin de pouvoir établir un système de magie viable et solide, il vous faudra répondre à ces deux questions : D’où vient la magie ? et Où puise-t-elle son énergie ?

 

D’où vient la Magie ?

C’est une question à laquelle vous devrez répondre au moins pour vous, il n’est pas nécessaire de tout divulguer à votre lectorat.

L’origine de votre magie peut se présenter selon l’un de ces trois cas de figure : vous savez tout, vous ne connaissez que la moitié ou vous ignorez tout.

Il est important de souligner que vous pouvez combiner plusieurs types de magie mais chaque magie ne peut avoir qu’une et une seule origine. De même que chaque type (ou école) doit avoir son propre système de règles. Pour citer tous les professeurs de mathématique du monde : on ne mélange pas les pommes et les poires.

 

Cas n°1 : Vous savez tout

Dans ce cas de figure, vous connaissez l’origine exacte, scientifique et rationnelle de votre magie. Toutefois, pour que vous restiez dans le genre de la Fantasy et ne basculiez pas dans la Science-Fiction, vous devez garder une part de mystère sur l’origine de cette magie. Pour cela, vous devrez garder vos personnages et votre lectorat dans l’ignorance de ces explications rationnelles pour développer un système de croyance.

Pour vous illustrer tout cela de manière de concrète, rappelez-vous qu’avant l’invention de la météorologie, la science dédiée à l’étude des phénomènes atmosphériques, la pluie, la sécheresse, etc. étaient imputées à des divinités, soit à de la magie.
Partez de ce même principe avec votre magie : si, par exemple, votre magie est due à un nouveau type de radioactivité, les matériaux qui en sont l’origine peuvent être considérés comme des cadeaux de divinité(s) et faites des gisements des lieux de pèlerinage.

 

Cas n°2 : Vous n’en connaissez que la moitié

Il s’agit du cas le plus classique en Fantasy. C’est typiquement le genre de situation où la magie a été offerte au(x) peuple(s) par une puissance supérieure détentrice de cette magie et dont on ignore la provenance.

Cette puissance supérieure peut prendre différents visages en fonction des univers. Il peut s’agir de divinité(s) effective(s) ou conceptuelle(s) (v. dernière question de la FAQ à propos de l'écriture de Fantasy), de « Mère Nature », du « Cosmos » ou de l’interaction entre les parts divines des êtres.

Dans ce cas-ci, il n'est pas nécessaire de trier les informations à donner à votre lectorat de celles à garder en coulisse, puisque, de toute manière, la puissance supérieure à laquelle vous octroyez le rôle de distribuer la magie reste inconnue, mystérieuse, et donc Fantasy.

Nota Bene

La théorie de l’énergie cosmique correspond à une énergie phénoménale parcourrait le monde et donnerait la vie. Selon les cultures, elle est appelée Chi (ou Qi), Mana, Shakti, Chaos, Force Vitale ou encore Souffle de Vie.
Dans certaines croyances, cette énergie aurait été libérée lors du Big Bang. Toujours selon cette théorie, elle serait, en réalité, la Force Vitale de tous les êtres de l'univers précédent le nôtre qui seraient morts lors de l'implosion de leur univers et le Big Bang l'aurait dispersée. Vous pouvez très bien créer un fait similaire dans votre univers.

La théorie de la création de la magie par l’interaction entre les parts divines des êtres correspond à l’idée que chaque être vivant (ou non) contient en lui-même une part de l’énergie cosmique. Cette fois-ci elle ne parcourrait pas le monde, mais serait stockée dans chaque être vivant (ou non). Chacun produirait une sort de champ « magique » polarisé (au même titre qu’un champ électrique ou magnétique). Les interactions entre ces champs permettraient la circulation de cette énergie cosmique et, donc, la création de la magie. Ces champs magiques correspondent aux auras dans certaines croyances. La polarisation permet aux êtres de s'attirer ou de se repousser les uns, les autres.

 

Cas n°3 : Vous ignorez tout

Rappelons que nous considérons la magie et son système du point de vue des coulisses, c’est-à-dire du créateur ou de la créatrice et non du lecteur ou de la lectrice. Nous parlons donc de la partie immergée de l’iceberg.

Avec ce troisième et dernier cas de figure, vous ne connaissez pas l’origine de la magie. Elle est là, présente dans votre univers et, d’une certaine manière, elle vient de nulle part et de partout à la fois. C’est un élément de votre univers au même titre que le reste et c’est aux lecteurs et aux lectrices d’accepter sa présence sans condition.

Toutefois, rappelons que l’ignorance de son origine ne nous exempte pas d’établir des règles de fonctionnement pour cette magie.

 

Où puise-t-elle son énergie ?

Même si la magie a une origine parfaitement définie ou ignorée, il faut qu’elle puise sa force, sa puissance quelque part pour fonctionner.

Ici, il ne s’agit de définir la puissance d’un sort ou les miracles que votre magie est capable d’accomplir, mais de définir ce qui lui fournit l’énergie nécessaire à l’accomplissement des merveilles, et ce quelles qu’en soient l’importance et la puissance.

Deux cas de figure peuvent être envisageables et, contrairement à son origine, ils peuvent se combiner. La force de la magie peut être soit une force passive, soit une force active, soit les deux.

 

La force passive

Dans le cas où la force de la magie est passive, il s’agit de considérer une puissance naturelle dont l’intensité et l’existence ne dépendent de rien, si ce n’est d’elle-même.

Une magie à force passive peut être considérée comme un torrent intarissable dont on ne peut contrôler le courant mais duquel on peut creuser des canaux pour puiser dans cette magie. La largeur des canaux symboliserait la puissance nécessaire à l’accomplissement du sort pour lequel les canaux auraient été creusés.

L’exemple typique de force passive est l’énergie cosmique.

 

La force active

Dans le cas où la force de la magie est active, cela signifie que sa force provient de son utilisation au sens le plus large du terme. Cela va du lancer de sort au simple fait d’y croire en passant par la dévotion.

Une magie à force active est une magie qui a besoin d’être utilisée pour exister. Cela peut se manifester par la puissance d’un Dieu dépendant de l’intensité des prières de ses fidèles, de la taille des fées dépendante du nombre de personnes qui croient en elles ou encore de la synergie créée par la consommation et la restitution de la magie en fonction des sorts lancés. Un système de sacrifice pour enrichir la magie avec la force vitale et/ou l'esprit du sacrifié correspond à une magie active.

Il s’agit, dans ce cas-ci, de toujours maintenir la magie en mouvement afin qu’elle ne disparaisse pas. Vous savez, comme quand on touille dans une marre pour en faire remonter la vase. Dès qu'on s'arrête de touiller, la vase retombe. C'est la même idée.

Si les deux premiers exemples de ce point, soit la dévotion et la croyance, sont plutôt communs dans les univers de la Fantasy, le troisième ne l’est pas du tout.

 

Conclusion

Il ne faut pas confondre l’origine de la magie avec ce qui lui octroie sa force d’action, ni avec les manières dont on peut l’utiliser. Ce sont trois choses bien distinctes. Une même magie (énergie ou force) peut être utilisée de différentes manières et, donc, peut suivre différentes règles. Un ensemble de règles est appelé système de magie ou école de magie.

Quand la magie est énergie ou force, un système de règles peut l’infléchir d’une façon et un autre système la fera agir d’une autre manière. Un même univers peut donc :

  • compter une seule origine de magie, mais plusieurs écoles.
  • compter plusieurs origines de magie et plusieurs écoles, chacune rattachée à une origine de magie qui lui est propre.

 

Voilà ! C'est tout pour aujourd'hui ! J'espère que cet article vous a aidé, ou au moins plu ! Dans 2 semaines, nous parlerons des sources de la Magie, ce qui n'est pas la même chose que son origine wink

Afin de prévenir plusieurs éventuelles questions, sachez qu'il y aura des articles dédiés à la magie de dévotion, aux écoles de magie, à ce qu'il faut divulguer aux lecteurs ou pas et au cas particulier du pouvoir individuel. wink

 

Commentaires

Salut ^^

J'adooooore ! ^^

Je ne suis pas sûre de bien voir la différence entre origine de la magie et source de la magie parce que le mot "source" est un synonyme du mot "origine" :(

Sinon, est-il possible de tout connaître des origines de la magie sans tomber dans la Science-Fiction ? Et le principe de la force passive n'est-il pas de ne dépendre de rien, alors que la force active dépend de plusieurs choses (la foi, la dévotion...) ? Dans ce cas, comment la magie peut être les deux, comme tu l'as dit précédemment ?

J'ai hâte de lire tes prochains articles, je les attends toujours avec impatience ^^

J'expliquerai correctement la différence entre l'orginie et les sources dans l'article à propos des sources. C'était compliqué d'expliquer la différence sans expliquer ce qu'est une source et, donc, sans écrire deux articles en un.
Je tiens à préciser aussi que ce sont deux mots que j'ai attribués à deux concepts de manière plus ou moins arbitraire. Au fil de mes recherches, j'ai croisé ces deux concepts sans qu'ils portent des noms précis. J'ai donc dû prendre une décision pour réussir à me faire me faire comprendre.

Mais, "source" et "origine" ne sont pas toujours des synonymes. Dans les cas présents, "origine" est à prendre dans le "genèse" et "source" dans le sens de "Ce qui produit quelque chose".

Sinon, est-il possible de tout connaître des origines de la magie sans tomber dans la Science-Fiction ?

Comme je l'ai expliqué dans l'article et dans un des précédents commentaires, tout dépend du dosage de l'information que tu donnes à ton lectorat.

 

Et le principe de la force passive n'est-il pas de ne dépendre de rien, alors que la force active dépend de plusieurs choses (la foi, la dévotion...) ? Dans ce cas, comment la magie peut être les deux, comme tu l'as dit précédemment ?

Tu peux avoir une magie qui existe seule de faible intensité (passive), mais dont la puissance s'intensifie avec son usage (active).

Ah, d'accord ^^

Donc, tout ce qui importe, c'est ce que sait le lecteur ?

J'y avais pas pensé, c'est vrai que la magie peut être à la fois passive et active... ^^'

Donc, tout ce qui importe, c'est ce que sait le lecteur ?

Oui, le principe de classification dans un genre ou un autre (c'est le cas pour tous les genres, pas seulement pour la Fantasy) dépend uniquement de ce qui est donné au lecteur.

Bonjour, tres bon article comme d'habitude j'attends impatiemment la suite car celui ci m a laisse sur ma faim mais par contre je comprends que tu ne publies pas toutes les semaines un article sur la magie car personnellement j en aurai marre et je prefere comme ca en plus ce n est pas ce genre d informations qu il me manque pour l ecrirure de mon roman car la magie a ete la premiere chose que j ai creee et c est je trouve la mieux elabore dans ce que j ai cree dans mon univers (le reste est en cours de finition comme les details des peripeties) donc voila mais tes articles sont tres interressants et me permettent de confirmer ce que j ai ecrit. Merci j attends impatiemment tes prochains articles.

Merci ! laugh

Pas de commentaire

du moins sur le fond de ces articles vraiments très détaillés. Je ne suis pas vraiment en phase d'écriture (j'ai abandonné mes essais de jeunesse avec le travail, la lecture et tout le reste mais je m'y remettrais un jour...) mais tes articles sur les conceptions d'une histoire de fantasy en général et ici de la magie en particulier sont vraiment fouillés, pertinents et toujours riches d'enseignements.

Quand à leur fréquence, dans notre société actuelle, tout le monde est toujours impatient, veut tout tout de suite et gratuitement.... Tu fais ce travail bénévollement, à titre amateur (dans le bon sens du terme) donc je pense que tu peux définir ton emploi du temps et qu'on peut parfaitement le comprendre.

Merci déjà de le faire et de le faire aussi bien et avec autant de professionnalisme (...pas mal pour un amateur...enfin pro...enfin.... voilà quoi!!! lol)

Et à bientot pour continuer à lire ces articles passionnants.

Merci beaucoup !

Excellent article :)

Merci ! laugh

Ajouter un commentaire