L'Imortis (Voyageurs 2) d'Émilie Zanola

Titre : 
L'Imortis (Voyageurs 2)
Auteur/Autrice: 
Émilie Zanola
Genre(s) : 
Fantasy
Éditeur : 
VFB Éditions
Date de parution : 
01/12/2014
Ma note : 
5/10
Résumé - Quatrième de couverture : 

Les cauchemars reviennent, plus violents que jamais. Des Voyageurs disparaissent et les faux- semblants s'estompent. L'angoisse s'installe à la Cité des Rêves qui tremble face au groupe malfaisant des voleurs de rêves... Liana, notre héroïne, va devoir relever des missions de plus en plus sombres et mystiques ! Malgré les drames qui s'abattent autour d'elle, l'étudiante va faire la découverte d'un objet étrange qui se révélera décisif... Une course contre la montre s'engagera alors, afin de rendre l'espoir à un peuple en perdition. Liana devra absolument retrouver l'Imortis, une magie millénaire. Mais un ordre obscur se mettra sur sa route : Les Trois ! La jeune femme aura plus que jamais besoin d'être entourée. Accordera-t-elle encore sa confiance à Gab, son petit ami possessif ? À Sarah, dont les absences dérangent ou à Naël, qui semble cacher son jeu ? Les Voyageurs sont plus que jamais en danger ! Liana parviendra-t-elle à les sauver ?Ainsi commence le Tome 2 de la saga « VOYAGEURS » !

Mon avis : 

J'ai eu une sacrée impression de fouillis et de précipitation dès l'ouverture ce tome. Je ne me souviens pas avoir eu une telle impression avec le premier tome. J'ai lu ce deuxième tome très rapidement parce que la narration est très rapide, mais j'ai trouvé ce tome assez insipide.
Certaines scènes sont expédiées sans ménagement (des scènes importantes en plus !) alors que, en parallèle, on se tape des descriptions abrutissantes, pour ne pas dire inutiles. Ce tome est très inégal, il me donne l'impression d'avoir été écrit par une adolescente empressée.

J'avais espéré que le style s'améliore avec cette suite, mais je l'ai trouvé pauvre et simpliste.

L'intrigue reste sympa (c'est la seule raison pour laquelle je continue à lire cette série), bien qu'un peu alambiquée et expédiée, malheureusement.

Les personnages sont toujours aussi cliché et je m'interroge même quant à l'utilité de certains (Jess et Pierre).
J'ai bien aimé le personnage de Fred, mais le rendre gay juste pour éviter les éventuels sous-entendus romantiques (ou juste pour placer un personnage gay), c'est très lourd.
Liana m'énerve toujours autant (surtout son incapacité à voir les évidences), Gab idem (d'ailleurs, cette manie qu'a l'autrice de ne jamais l'appeler par son prénom complet m'énerve au plus haut point), je trouve Naël toujours aussi immature et Morphée puéril.

L'univers est toujours intéressant, mais avec beaucoup de deus ex machina et de facilités scénaristiques.

En bref, un tome très inégal avec une narration qui ne respire pas, mais qui se lit tout de même.

 

Où l'acheter ? : 

Commentaires

Salut ^^

Je crois que je vais commander cette série au père noël, cette année, enfin s'il vient avec la pandémie ^^

Ajouter un commentaire