Hospitalia (L'Étrange Voyage de Théo Gossein 1) de Malric

Hospitalia (L'Étrange Voyage de Théo Gossein 1) de Malric
Titre : 
Hospitalia (L'Étrange Voyage de Théo Gossein 1)
Auteur-e : 
Malric
Genre(s) : 
Steampunk, Fantasy
Éditeur : 
Éditions Underground
Date de parution : 
20/07/2016
Ma note : 
9/10
Résumé - Quatrième de couverture : 

Théo Gossein est un artiste malade dont le traitement lui bloque toute créativité. Il vit reclus dans son atelier sans jamais voir personne ; il n’est plus capable de poser une seule couleur sur une toile. Son monde l’oppresse, le terrifie. Alors, comme dans un dernier sursaut salvateur, il décide d’arrêter ses pilules et de sortir de chez lui.

C’est le début d’une aventure qui va le mener bien au-delà de son imagination.

Dans ce premier tome, Théo nous livre son carnet de voyage : sa route vers Hospitalia.

Et comme dit Théo « Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer ».

Mon avis : 

J'avais précommandé ce livre dans le cadre de l'événement Un mois, une maison, un achat organisé depuis plus d'un an maintenant par Péléane de Vision Livre et je l'ai lu lors du dernier week-end à 1000 (juste après Le Cabinet de Curiosités, d'ailleurs).

L'intrigue de ce premier tome se déroule en deux temps, à mon sens. Je vous avoue m'être posé de sérieuses questions sur les premières pages puis Théo fait une rencontre et, pour moi, c'est à ce moment-là que tout se met en branle et que je n'ai plus pu lâcher le livre jusqu'à la dernière phrase. Quand j'ai refermé le livre, j'avais un goût de trop peu, je voulais continuer l'aventure avec cet excentrique, connaître la suite de son enquête.
L'intrigue de ce premier tome s'apparente à une chasse au trésors dont l'enjeu dépasse le héros. Le fait de pouvoir consulter les preuves en même temps que le héros, rend le récit exaltant !
Ceci dit, ce tome est réellement un tome introductif, une présentation du sujet. Le récit ne commencera réellement, selon moi, qu'à partir du deuxième tome... que j'attends avec impatience !

Le style de l'auteur va de paire avec l'évolution des émotions du héros, c'est très agréable. Malheureusement, je n'ose pas vous en dire plus, de peur de vous divulgâcher* la surprise.

L'univers est très intrigant et, tout au long de ce premier tome, on flirte allègrement entre Fantasy et Fantastique. En outre, on s'y fait happer très rapidement grâce à tous les secrets qu'on aimerait découvrir et toutes les énigmes qu'on voudrait résoudre.
J'ai mis "fantasy" dans la description, mais, honnêtement, c'était surtout parce qu'il fallait mettre quelque chose. Pour moi, tant que je n'aurais pas lu la dernière phrase de cette histoire, je resterai dans le doute.

Les personnages sont succinctement décrits, ce qui renforce cette impression de rêve, de flirter entre fantasy et fantastique. Le seul personnage réellement tangible de l'histoire est le héros et je trouve ça assez original.

Les illustrations aident énormément à l'immersion dans le récit, en plus d'être magnifiques. Elles sont, d'ailleurs, un élément-même du récit.
Certaines ne sont pas sans rappeler Luis Royo. Je vous laisse juger par vous-même :


En bref, cet ouvrage est, non seulement, un bel objet mais, en plus, raconte une histoire addictive !

--------------------
*Divulgâcher : Divulguer prématurément un élément-clé (d’une intrigue, d’un jeu, etc.) susceptible de gâcher une partie du plaisir.

Enregistrer
Où l'acheter ? : 

Ajouter un commentaire