Nemesis de Ceinwynn

Nemesis de Ceinwynn
Titre : 
Nemesis
Auteur-e : 
Ceinwynn
Genre(s) : 
Steampunk
Éditeur : 
Elenya Éditions
Date de parution : 
19/02/2014
Ma note : 
9/10
Résumé - Quatrième de couverture : 

La Grande Utopie. Une société dirigée par l’Empire, où tout est parfait et chaque être évolue au quotidien dans une harmonie exemplaire.

Pourtant, les dirigeants de Nemesis semblent vouloir aller toujours plus loin dans la recherche de la perfection. Pour atteindre cette excellence, le Conseil Utopique décide alors de remonter le temps pour modifier le cours de l’Histoire et prévenir certaines erreurs du passé.

Êtes-vous prêts à faire ce voyage et en assumer les conséquences ? Laissez-vous emporter par le tourbillon enivrant d’une expérience hors normes, menée par un gouvernement inlassablement en quête d’idéal pour son peuple.

Mon avis : 

L'univers steampunk du récit m'a séduite dès le début du roman. Surtout que l'histoire commence sur une scène avec un horloger ! Et j'adoooooooore l'horlogerie ! Je trouve que ce travail de minutie est fascinant. Bref !
Il s'agit d'un univers steampunk exactement comme je les aime : plein d'engrenages, de cambouis et d'explications scientifiques et technologiques (qui suivent les règles de l'univers, pas nécessairement celles de la réalité), mais c'est également un univers dystopique dont j'ai beaucoup aimé les règles et les lois qu'on arrive très facilement à cerner. La manipulation de la population est aussi très bien pensée. J'ai trouvé la contre-utopie vraiment bien pensée et vraiment contre-utopique jusqu'au bout.
D'autres points, qui ne sont pas dévoilés dans le résumé, sont abordés. Sans vous les divulgâcher, j'aimerais simplement vous dire que je les ai trouvé très bien abordés et vraiment passionnants.

L'intrigue m'a fascinée du début à la fin ! Je me suis laissée emporter dans cette histoire pleine de rebondissements inattendus. Ce qui m'a surtout plus dans cette dystopie, c'est le fait qu'on suive le point de vue des dirigeants de la ville de Nemesis et non, comme d'habitude, celui des opprimés. C'est un point de vue différent, qui change, et ça fait du bien !
J'ai lu certains avis qui trouvaient cette novella trop courte. En toute honnêteté, je trouve que l'histoire en elle-même a la longueur parfaite. Toutefois, je ne dirais pas non à d'autres novellas dans le même univers, notamment avec les boutiques de Miss Alice, Katia et Luc O'Clock Wink

Les personnages sont très bien développés et caractérisés, et ce, malgré la courtesse du récit. Je les ai également trouvé très originaux. Ils ont chacun leur caractère, leurs défauts et leurs qualités qui sont vraiment très bien identifiables dès le début du récit. J'ai été très touchée par leur dévotion envers la Grande Utopie au point que j'ai moi-même eu envie d'y croire. Ils étaient vraiment touchants.

Le style mériterait parfois d'être un peu retravaillé, il subsiste quelques maladresses telles que des "C'est... qui..." ou encore "C'est à ce moment que" et de petits soucis de concordances des temps et de cohérence textuelle à certains moments. Néanmoins, je n'ai pas été dérangée outre mesure dans ma lecture tant le style est fluide et agréable. Les descriptions sont très bien menées et les passages plus techniques ou scientifiques sont claires et ne font pas tache dans le récit, elles s'y imbriquent très bien et passent crème !

En bref, ce fut un court roman steampunk qui n'est pas passé loin du coup de cœur ! Pour moi, c'est une petite pépite du steampunk de la dystopie !
(C'est tellement rare que ça mérite d'être souligné !)

Où l'acheter ? : 

Ajouter un commentaire