Ma vie, mon roman #18 : Parlons patates et baies vitrées

Ma vie, mon roman #18 : Parlons patates et baies vitrées

Aujourd’hui, j’avais envie d’aborder un sujet que j’ai déjà abordé, mais du point de vue de mon propre univers. Il s’agit du sujet des anachronismes en Fantasy.

En effet, à plusieurs reprises (et encore récemment, d’ailleurs), on m’a fait la remarque que ce n’était pas normal de trouver des patates, des frites et des baies vitrées au Moyen-Âge.

En revanche, personne n’a relevé la présence de thé, de café, de bananes, de couvre-plats, d’épices, d’assiettes, de toilettes dans une auberge, des femmes au pouvoir, de mobilier en acajou et la liste des anachronismes et des parachronismes dans mon univers sont légions !

Mais sont-ce vraiment des ana- et des parachronismes alors que je ne place pas mon récit sur Terre, mais dans un monde totalement inventé inspiré du Moyen-Âge et de la Renaissance d’Europe de l’ouest ?

 

Si mon roman avait été un roman historique, les éléments cités auraient effectivement été des anachronismes.
Mais je n’écris pas de romans historiques, j’écris de la Fantasy. C’est important de se souvenir de cela lorsqu’on écrit ou qu’on lit de la Fantasy dont l’univers a été totalement inventé.

Tell’Andra n’est pas la Terre, et l’Idalie n’est pas la France. Ce qui signifie que l’Histoire de ces deux mondes (la Terre et Tell’Andra) ne peuvent pas être comparées puisqu’elles sont différentes. Alors, effectivement, l’univers décrit dans Neph et Shéa ressemble à notre Europe médiévale, mais elle n’est pas identique pour autant. D’ailleurs, je puise autant mon inspiration dans le Moyen-Âge que dans la Renaissance. Comme la majorité des écrivains de Medfan, d’ailleurs.

L’Idalie et toutes les autres nations de Tell’Andra ont des histoires économique, commerciale, politique, sociale, etc. qui sont différentes de celles que l’on a connues en Europe. Elles ne peuvent donc pas être comparées.

En outre, un point essentiel qu’il ne faut pas négliger, c’est la présence de la Magie qui change la donne à plusieurs niveaux. Pourquoi inventer la poudre à canon si on peut lancer des boules de feu à tour de bras ? Pourquoi inventer la roue si on peut tout faire léviter ?

(Ce sujet de l’évolution de la société en fonction de la Magie sera traité dans la série d’articles à propos de la Magie, pas de panique.)

 

Alors, pourquoi trouve-t-on des patates et des frites en Idalie en 554 ?

Sur Tell’Andra, la pomme de terre est endémique de l’archipel de Nadil’Anaï (d’ailleurs, là-bas, la pomme de terre s’appelle la kuzaï) et il existe des routes commerciales entre les Idaliens et les Nadiliens depuis 250 ans. Parmi les produits importés par les elfes à cette époque en Idalie, on compte la pomme de terre, le manioc, certaines essences de bois (comme l’acajou ou le teck), des herbes médicinales (comme le ginko biloba, le ginseng)… Si certaines plantes ont réussi à pousser sur les terres idaliennes (comme la patate), d’autres n’ont pas réussi à survivre.

A partir de là, il est aisé de penser que la population idalienne, qui mangeait déjà certains légumes frits avant l’arrivée de la patate dans leurs assiettes, n’ont pas traîné à faire frire le bulbe à son tour.

 

Et les baies vitrées alors ?

Les raisons pour lesquelles il n’y avait pas de baies vitrées dans l’Europe du Moyen-Âge est due à la fragilité du matériau qui résistait mal aux intempéries, au coût (ça coûtait cher), à l’isolation (pas de double-vitrage à l’époque, je vous laisse imaginer comment on se les caillaient en hiver). Pourtant, n'oubliez pas que le Moyen-Âge est l'âge d'or de l'art du vitrail et les grands vitraux qui ornent certaines imposantes cathédrales datent bel et bien du Moyen-Âge.

Or, en Idalie, tous ces facteurs n’existent (presque) pas : la résistance du verre est garantie par un savoir-faire ancestral développé par les Nains qui travaillent le verre depuis près d’un millénaire ; le coût reste élevé, c’est pour ça qu’en Idalie vous ne trouverez de baies vitrées que dans les riches demeures (comme un château royal) ; l’isolation ne pose pas de problème puisque la Magie permet de limiter les pertes de chaleur.

Ensuite, j’aimerais rappeler que le château de Lyanthara a été conçu davantage sur un modèle renaissance que sur un modèle médiéval, et que les baies vitrées sont apparues à la Renaissance et bien avant en Orient. Une baie vitrée n’est donc pas si anachronique que ça en Idalie.

Pour vous illustrer ça, voici une baie vitrée (ou un oriel) qui date du début du XVIe siècle, soit début des années 1500 (ce qui n'est pas encore la Renaissance). Il s'agit d'un exemple d'oriel sur l'église anglicane St Bartholomew-the-Great à Londres :

 

En conclusion

J’ai écrit cet article pour vous rappeler que vous ne devez pas vous arrêter à la vérité historique lorsque vous créez un univers (ou que vous lisez ceux des autres). Si vous le faites, vous passerez votre temps à relever des erreurs qui n’en sont pas parce que le monde dans lequel se déroule le récit a eu une évolution différente du nôtre ou tout simplement parce que la monde est totalement fantasmé.

Le plus important c’est que le monde que vous créez ou que vous lisez soit cohérent, et ce, même si vos héros mangent des patates dans un temps qui ressemble au Moyen-Âge ou contemple un couché de soleil par une baie vitrée. wink

 

Si l'article vous a plu et que vous avez encore 30 secondes à m'accorder, vous pouvez aller regarder une vidéo (de 30 secondes justement) sur
C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup wink

 

Si vous souhaitez me soutenir, n'hésitez pas à me faire un don sur Tipeee ou sur PayPal ou à regarder une (ou plusieurs) vidéo de 30 secondes sur Utip ou encore à acheter mes livres !

Boutique

Commentaires

Merci pour cet article, c'est une excellente remarque !

D'ailleurs, c'est aussi vrai pour les aspects sociaux et culturels : en fantasy, on n'est pas obligé de répliquer le racisme, sexisme, et autre -ismes, sous l'excuse que "c'est comme ça que ça se passait". En fantasy (et science fiction) c'est entièrement l'auteur ou l'autrice qui décide... Plaider le réalisme n'a pas vraiment de sens dans des univers remplis de magie, de dragons et autres^^

Merci ! laugh

Effectivement, en Fantasy et en SF, ce qui compte n'est pas le réalisme, mais la plausibilité wink

Salut ^^

Je comprends pas les gens qui, dans le cadre d'un univers de Fantasy, parlent d'anachronismes. Au fait, qu'est-ce que c'est un parachronisme ? ^^'

J'ai à peine eu le temps de commencer ton roman avec mes examens et mes problèmes personnels, mais cet article me l'a rappelé. Je suis revenue à une période de calme et je vais de ce pas le lire ^^

Un parachronisme, c'est l'inverse d'un anachronisme. Si l'anachronisme c'est mettre des objets trop récent à une époque donnée, le parachronisme c'est quand tu suggères qu'un objet n'a pas encore été créé à une époque donnée alors qu'il l'est déjà.

Merci pour mon bouquin, mais ne te presse pas si tu as d'autres choses plus urgentes wink

Hy,

Alors s'il est vrai que la Fantasy offre une grande liberté, c'est la cohérence générale qui fera passer tes patates pour anachroniques ou non. D'autant plus que des tubercules qui pourraient remplacer la patates sont légions, pour ne citer que le topinambour.

Pour le verre, c'est un produit connu depuis longtemps ! Les baies vitrées n'ont rien de choquant en soi dans un univers médiévalisant ! A une période plus antiquité romaine, cela generait un peu plus.

Mais comme j'ai dis, c'est l'univers qui fera la cohérence. J'ai relevé le coup des patates dans un récit à inspiration médiévale-scandinave et cela m'avait un peu géné car c'est pas un type de produit que l'on trouve dans ce type d'environnement "historique" et cela n'avait fait tiqué. Dans le même récit, il y avait des mammouths. Cela ne m'a pas perturbé car l'univers s'y prêtait.

D'où l'importance de bien construire son univers.

Alors s'il est vrai que la Fantasy offre une grande liberté, c'est la cohérence générale qui fera passer tes patates pour anachroniques ou non. D'autant plus que des tubercules qui pourraient remplacer la patates sont légions, pour ne citer que le topinambour.

Comme je l'ai expliqué, c'est normal, dans mon univers, de trouver des patates en Idalie.
Ensuite, je ne vois pas en quoi les topinambours auraient été "plus cohérents" et "moins anachroniques" puisque les topinambours sont arrivés en Europe exactement en même temps que la pomme de terre...

 

D'où l'importance de bien construire son univers.

C'est exactement ce que j'ai expliqué dans la conclusion wink

Alors ça .. C'est marrant j'en parlais avec un collégue qui écrit (lui quelque chose d'assez historique moi de la fantasy pure) et on parlait justement de la liberté en fantasy d'intégrer patates, maïs, et autres choses n'existant pas encore. Et cette discussion a eu lieu une heure avant de lire ton article ? :D Excellent comme toujours d'ailleurs !

Merci beaucoup !

Effectivement, c'est pas mal niveau timing ! laugh

Merci ^^

On voit plus souvent d'anachronisme que de parachronisme. En tout cas, moi je n'en ai jamais croisé ^^'

Pour ton livre, j'ai terriblement hâte de le lire (et même les suivants) et j'en ai d'ailleurs reprit la lecture cet après-midi ! ^^

D'ailleurs, j'adore Neph, il me fait rire. Shéa me fascine, c'est typiquement le genre de personnage que j'aime et Berht est l'image même du vieil homme barbu qui sait tout et est entouré de mystère, mais je l'adore, il est très bien écrit. Après, je n'en suis qu'au début, alors je pourrais donner un avis plus construit plus tard ;)

Merci ! laugh

J'en suis à la moitié du tome 1 de Neph et Shéa ! ^^

J'aime beaucoup la relation entre Neph et sa fiancée, ils semblent être fait l'un pour l'autre. Il y a beaucoup de douceur et de tendresse, mais également de passion qui rend leur coup presque parfait. D'ailleurs, Tyanne ressemble à l'un de mes personnages ^^

J'ai du mal à comprendre ceux qui voudraient mettre Shéa et Neph ensemble... C'est vrai, leur couple n'apporterait rien de spécial à l'histoire et ce serait briser un magnifique couple.

Merci ! Tu me rassures ! laugh

J'ai fini ton livre hier soir !!! ^^

J'en ai profité pour lire les articles "Visite Guidée de Tell'Andra", "Petit Tour de Magie Idalienne" et "Neph et Shéa adapté au cinéma 1&2". Je voulais les lire depuis un moment, mais je voulais attendre d'avoir lu le premier tome avant :)

J'ai beaucoup à dire. Déjà, je suis triste que ce soit déjà fini et pourtant j'ai lu plus lentement que d'habitude ^^'

D'ailleurs, je l'ai lu sur une liseuse et elle ne me donne pas le nombre de pages. Est-ce que je peux savoir combien de pages il fait ?

Dès que le personnage d'Ezdelshar est apparu, j'ai vu Teal'c (Stargate, ma série de SF préférée) et plus tu le décrivais, plus je le voyais. Tu as raison de vouloir Christopher Judge pour lui. Par contre je n'imaginais pas la Louve avec Anne Ataway ^^'

J'aime beaucoup les deux facettes presque opposées de Neph. Un côté frais et jovial qui contraste bien avec son côté guerrier dur et sérieux. Tyanne a aussi cette personnalité (en un peu plus explosive) et ça leur donne l'air d'un couple encore plus fusionnel, je trouve ^^

Spoiler :
C'est dommage que Taël soit vraiment un traitre. Vu comment Shéa en parlait, ils formaient un beau couple. Si avec le frère de Shéa, ils étaient tous les trois amis, comment ça se fait qu'il l'ait trahie ? Parce qu'avec son frère, on peut en déduire que c'est dû au père, et encore il a gardé la pierre. J'ai gardé espoir jusqu'à ce qu'il tire sur Shéa ^^'

Et je persiste, il faut pas mettre Neph et Shéa ensemble. Autant, leur amitié apporte quelque chose au récit, autant un couple, ça semblerait un peu forcé. J'ai plus l'impression d'une relation fraternelle qu'amoureuse. J'adore Elladar et Kaïnan. Ils seront aussi présents dans le second tome, j'espère ^^

J'ai beaucoup aimé le chapitre du point de vue de Berht, ça change de voir un mentor aussi présent. Mais en dehors d'être un peu susceptible, je n'ai relevé aucun défaut ^^'

J'ai hâte de lire le Tome 2, mais je n'ai pas encore d'argent pour l'acheter, malheureusement :'(

Je me suis permise de mettre un spoiler dans ton commentaire parce que tu révèles tout de même un gros point de l'intrigue ^^"

Merci beaucoup pour ton avis ! N'hésite pas à commenter sur Amazon et/ou sur une ou des bibliothèque en ligne, ça m'aiderait grandement wink

Si tu as envie de me faire part de ton avis en détail, n'hésite pas non plus à m'envoyer un mail wink

Pour ce qui est du nombre de pages de ce premier tome, il fait 340 pages en version traditionnelle (c'est-à-dire en version qui n'est pas adaptée aux dyslexiques).

Je suis contente que le couple Neph-Tyanne te plaise ! Il ne fait pas toujours l'unanimité, surtout chez celles et ceux qui veulent voir Neph et Shéa ensemble. Mais je voulais justement éviter le cliché des héros qui tombent amoureux (parce que, honnêtement, ça me gonfle !). C'est pour ça que je leur ai collé des moitiés dès le début. Et il n'y aura pas de triangle amoureux, si ça peut te rassurer.

Et oui, on recroisera Elladar et Kaïnan dans la suite. D'ailleurs, dans ma tête, j'ai 5 personnages principaux, pas 2 (d'ailleurs, Ezdelshar a failli être le 6e personnage principal, mais les Dieux des scénarions en ont décidé autrement). C'est pour ça que Berht a plus d'importance que la plupart des mentors. Il est un mentor, mais il est aussi un personnage à part entière avec ses forces et ses faiblesses, ses qualités et ses défauts, et qui évoluera au fil du récit.

Oups ^^'

Désolée, je n'ai pas fait attention, je me suis trop emportée et j'avais oublié que d'autres pouvaient ne pas encore l'avoir lu ou fini ^^

Je vais commenter sur Amazon ! ^^

Après les triangles amoureux ne me gênent pas trop, du moment qu'ils sont cohérents, là je ne trouve pas que ça apporterait quelque chose à l'histoire. La relation entre Neph et Shéa est très bien comme ça ^^

Super, j'aime beaucoup que les personnages ne se quantonnent pas simplement au rôle qu'ils sont censés avoir dans le livre. C'est quand-même dommage pour Ezdelshar. Est-ce qu'il va réapparaître par la suite ? Et j'adore tes scènes de batailles, d'habitude, je saute pas mal ce type de scène, mais là elles m'ont passionnées ^^

Il faudrait que tu écrives un article pour aider les écrivains à mieux écrire de telles scènes, comme moi, qui suis légèrement (totalement) nulle ^^

Ajouter un commentaire