Plante légendaire : La pomme

pommier

Mercredi, c'était la Saint-Valentin. Du coup, aujourd'hui est l'occasion parfaite pour vous parler de la pomme, le fruit de l'amour chez les Celtes !

Mais pas que !

Le pommier avait une place toute particulière dans le cœur des Celtes puisqu'il était aussi l'arbre d’Avalon, celui de la connaissance et de la santé.

Un peu d'histoire et d'étymologie

La pomme est originaire du Kazakhstan. Elle a été ramenée en Europe à peu près 3000 avant J.-C. Ce fruit est consommé depuis la préhistoire.

L'histoire à proprement parler de la pomme s'arrête là. En revanche, son étymologie et les noms qu'elle a pris au coup de l'histoire sont, quant à eux, très intéressants et très révélateurs de l'importance qu'elle prenait dans différentes cultures.

Le mot "pomme" vient du latin pomum qui signifie "fruit". Ce terme était utilisé pour désigner tous les fruits à pépins comme la pomme, la figue, la grenade, le coing, la poire, etc., mais pas le raisin,qui portait un nom spécifique. La déesse de tous les arbres fruitiers s'appelait Pomona.
En outre, les Romains désignaient aussi le pommier sous le nom de malus, qui a donné son nom au genre botanique des pommiers.

Chez les Celtes, le nom devient encore plus intéressant :

  • En breton : avallenn : le pommier / aval : la pomme
  • En gaélique : aball : le pommier / ubull : la pomme
  • En gallois : afall : le pommier / afal : la pomme

Peut-être que le nom breton du pommier, avallenn, vous a-t-il rappelé quelque chose comme Avalon ?
C'est parfaitement normal ! Le royaume légendaire de la fée Morgane est appelé "L'île aux Pommes" en gallois (Ynis Affalach) et en gaélique (Emain Ablach).

Le pommier et Avalon

L'île (ou l'archipel) d'Avalon, aussi appelée l'Autre Monde, est un endroit paradisiaque que les Celtes situaient dans l'océan Atlantique. C'est également la demeure des dieux, des fées, des rois et des héros défunts. Des femmes d'une beauté merveilleuse y règnent, la jeunesse y est éternelle et y poussent des pommiers dont les fruits sont mûrs toute l'année. Avalon est gouverné par 9 soeurs fées : Morgane (la plus puissante appelée "La Reine des fées"), Moronoe, Mazoe, Thiten, Tyronoe, Thiton, Gliten, Gliton et Glitonea.
Dans la légende arthurienne, Excalibur y fut forgée par les dieux et Arthur y aurait été amené après avoir reçu sa blessure mortelle lors de la bataille de Camlann. Durant ce séjour, Morgane l'a soigné et le maintient en dormition jusqu'au moment où il reviendra pour réunifier le royaume de Bretagne.

J'aimerais préciser que la pomme a également une place importante chez les Grecs et les Romains puisqu'eux aussi disposent, dans leur mythologie, d'un jardin rempli de pommes magiques qui garantissent, elles aussi, la jeunesse éternelle. Il s'agit du Jardin des Hespérides. Chez les Scandinaves, il s'agit du jardin de la déesse Idunn dont les pommes sont d'or et ont un goût de miel.

Étant donné que la pomme est associée à ces lieux divins et aux dieux, fées et déesses qui y règnent, ce fruit est associé à la jeunesse éternelle et, de là, à la guérison, mais aussi à la renaissance.
Au Danemark, on a retrouvé des traces de pommes dans des cercueils datant de 1500 ans avant J.-C. : ces fruits représentaient la régénération et la vie éternelle.
La tradition de décorer le sapin de Noël avec des pommes vient d'une croyance très ancienne : au solstice d'hiver, la nuit la plus longue de l'année, les pommes étaient la promesse et le signe de la renaissance de la lumière et du retour à la vie de la nature. — Chez les Celtes, la notion de cycle était primordiale dans leurs croyances.
Dans la mythologie gréco-romaine, chaque automne quand Perséphone, la femme d'Hadès, devait retourner dans les Enfers, elle emportait toujours une pomme pour se souvenir que la nature renaîtrait au printemps.

Ensuite, la pomme et le pommier étant le fruit et l'arbre de l'Autre Monde, ils sont également associés à la connaissance. On raconte que Merlin enseignait toujours sous un pommier. De plus, quand on coupe une pomme horizontalement, on peut découvrir que les pépins à l'intérieur forment un pentagramme, symbole lui aussi de connaissance.
Le pommier du Paradis biblique est l'Arbre de la connaissance du Bien et du Mal dont le fruit, la pomme, octroie la connaissance et manger une pomme est un péché. Il est clair que la pomme est ici associée aux croyances païennes que l'Église a tenté d'éradiquer par la peur et la culpabilité... mais ceci est un autre débat. Cette dimension-là de la pomme est spécifiquement chrétienne, elle était inexistante dans les anciennes traditions celtes et scandinaves. Toutefois, on peut aussi se rappeler que chez les Romains, la pomme pouvait apporter le malheur.

La pomme et l'amour

Avalon étant une terre où la jeunesse est éternelle, la pomme est donc associée à la jeunesse qui est elle-même associée à l'amour et ses plaisirs. La pomme est, par sa forme ronde et voluptueuse, associée la poitrine d'une femme.

Mais le fruit est associé à l'amour de bien d'autres manières :

  • Le pentagramme formé par les pépins est un symbole d'amour et d'harmonie chez les pythagoriciens.
  • Dans la mythologie grecque, la pomme était la création du dieu Dionysos qui l’offrit à la déesse de l’amour, Aphrodite.
  • Dans la mythologie grecque toujours, Eris, déesse de la discorde, lance une pomme d'or au milieu de l'assemblée des dieux et Pâris, choisi par Zeus, devra l'offrir à la déesse la plus belle de l'Olympe. Pâris offre la pomme à Aphrodite, déesse de l'amour, afin de se faire aimer par la belle Hélène — et de déclencher ainsi la guerre de Troie... mais ceci est une autre histoire.
  • Dans la mythologie nordique, Idunn, la gardienne du jardin des pommes d'or, est la déesse de la jeunesse et de la fertilité, associée à l'amour.
  • Dans la mythologie celte, il existe de nombreuses histoires où des fées tombent amoureuses de mortels et, pour qu'ils puissent réussir leur quête, elles leur offrent des pommes d'Avalon.

Avec toutes ces croyances, on retrouve énormément de superstitions et de coutumes qui lient l'amour et les pommes. Je vais vous en raconter quelques-unes pour vous donner des idées pour vos romans ou pour un éventuel weekend en amoureux wink

La pomme en divination

La mélomancie, la divination par les pommes, a surtout pour but de vous révéler l'identité de l'amour de votre vie :

  • On place un pépin de pomme entre le pouce et l'index et on le serre jusqu'à ce qu'il finisse par glisser et sauter. La direction vers laquelle il sautera désignera l'origine géographique de votre véritââââble amûûûûûr.
  • On épluche une pomme en une fois pour faire une longue pelure et on jette cette dernière au sol pour qu'elle nous révèle la première lettre du prénom de notre grand amour.
  • En Europe du nord, on jetait une pelure de pomme au-dessus de la tête d'une jeune femme ou d'un jeune homme pour savoir si elle ou il allait bientôt se marier — C'est un truc à faire en réunion de famille, ça ! wink
  • En Autriche, la veille de Noël, si une jeune fille coupe une pomme en deux dans le noir, plaçant la moitié gauche dans son corsage, contre son coeur, et l'autre moitié derrière une porte, elle rencontrera en ce lieu, à minuit, celui qu'elle attend.

La pomme dans les superstitions

Voici quelques usages de la pomme dans le cadre de croyances et superstitions liées à l'amour :

  • En Grèce antique, pour assurer un mariage heureux aux jeunes mariés, ces derniers devaient se partager une pomme avant de rentrer dans la chambre nuptiale.
  • En Grèce antique toujours, envoyer une pomme à une femme était une déclaration d'amour.
  • On peut porter une fleur de pommier sur soi pour attirer l'amour.
  • Partager une pomme avec quelqu'un est un signe d'amour.

 

J'espère que cet article vous a plu ! Bien sûr, il y aurait encore énormément de choses à dire sur ce fruit sur cet arbre tant ils ont une importance capitale dans les différentes cultures dont j'ai parlé.
Dans vos propres univers, n'hésitez pas à penser à ajouter des arbres (des essences ou des représentants uniques) dont les fruits sont sacrés. On ne manque pas de représentations d'arbres et de fruits sacrés dans les différentes mythologies.

Qu'avez-vous pensé de cet article ? Vous a-t-il donné des idées pour vos univers ?

Commentaires

Ton article m'interpelle beaucoup - j'ai écrit mon mémoire de Master recherche sur le symbolisme de la pomme dans le mythe d'Avalon des écrits post-galfridiens. x) Du coup, je me permets de rebondir sur ce que tu as dit et de corriger deux trois éléments : le terme latin malum en soi ne signifie pas "pomme" ou "malheur". Il y a en réalité deux mots distincts; dont la distinction réside dans la prononciation du "a" (son court ou long qui détermine le sens du mot). ;-) Et "pomum" était utilisé pour tous les fruits sauf les fruits à coque genre noix, amande & cie. 

Avalon n'a rien à voir avec la mythologie celte du coup, puisque c'est une idée vraiment tardive (XIIe siècle) qu'on doit à Geoffrey de Monmouth. Par contre, c'est clair qu'il s'est servi de l'idée de l'Autre Monde celte pour construire son Avalon arthurien.

Et aussi, le fruit de l'Arbre de la Connaissance n'est pas une pomme mais un fruit. L'assimilation à la pomme est due à une erreur de traduction des premiers écrits en latin puis en langue vulgaire. Mais bref, je veux pas déconstruire ton article ! Il est bien écrit, seulement comme c'est mon sujet de prédilection, j'y vois quelques petites erreurs. Des bisous xx

Merci pour ces précisions wink

Concernant malum, i, j'ai effectivement commis une erreur : je vais corriger ça.

Et pour Avalon, je suis d'accrod avec toi. Mais il faut garder à l'esprit que je n'écris pas de mémoires universitaires, mais des articles à destination d'écrivains dans le but de leur donner des idées. Or, tu avoueras que "Avalon" titille plus l'imaginaire collectif que le "Sidh" ^^"

En tout cas, merci encore pour ton intervention wink

J'ai oublié de préciser d'ailleurs que ton article est très bon ! C'est juste moi qui suis un peu pointilleuse sur le sujet. J'espère que tu ne m'as pas prise pour la reloue du jour, je ne commente presque jamais mais j'aime beaucoup ton blog ! xx

Non, te t'en fais pas ! wink

En revanche, ça doit être un article "pour rien" pour toi, puisque tu n'as pas dû apprendre grand chose sur le sujet avec cet article ! wink

Hello !

Ca fait un bon moment que j'ai découvert ton site et je l'aime énormément.

Ton article était autant intéressant que tous ceux que j'ai lu auparavant. Seulement, à propos d'Avalon, tu parles de neuf soeurs fées et pourtant, si je ne me trompe pas, tu n'en cites que huit. Comment s'appelle la neuvième ?

Bonne journée,

Z.

Tu as raison ! La neuvième est Thiton. Et je l'ai ajouté dans la liste !

Merci ! wink

Trés bon article !!Depuis le temps que j attendais un nouvel article sur les plantes légendaires.Il comble mes attentes.

Ravie qu'il t'ait plu ! wink

Ajouter un commentaire