Créatures de légende : Le Sphinx

Créatures de légende : Le Sphinx

Nous en arrivons donc à la dernière créatures du sondage que j'avais organisé... il y a un certain temps !

Le Sphinx ! Cette créature chimérique connue pour ses énigmes était aussi populaire en Égypte qu'en Grèce durant l'Antiquité.
Mais sa spécialité n'était pas que les énigmes, vous verrez.

Présentation

Le Sphinx est une créature composée d'un buste de femme et d'un corps de lion. Selon les lieux et les époques, il peut également être affublé d'ailes d'aigle. Il est intéressant de noter que, selon l'origine que l'on considère, on peut dire soit la sphinx, soit le sphinx. En effet, chez les Grecs, cette créature était exclusivement féminine alors que chez les Égyptiens, elle pouvait être masculine, féminine ou asexuée.
L'origine de son nom est confuse et on lui trouve plusieurs sources : du grec ancien Σφίγξ (Sphigx) qui signifie l’étrangleuse ou de l'ancien égyptien shesepankh qui signifie statue vivante ou encore du sanskrit sthag qui signifie dissimuler.

La version que nous connaissons le plus est la Sphinx présentée dans la mythologie grecque. Celle qui raconte que cette créature serait la sœur ou la fille de la Chimère (cela dépend des versions) et qu'elle aurait été envoyée par les Dieux pour punir Thèbes. Assise sur un rocher du mont Phicium (ou sur les remparts de Thèbes), la Sphinx posait aux voyageurs, qui passaient à proximité, une énigme que lui avaient apprise les Muses. Ceux qui ne parvenaient pas à résoudre son énigme étaient immédiatement tués et dévorés. Le reste du temps, elle ravageait les champs de Béotie.
La Sphinx fut vaincue par Œdipe qui résolut l'énigme de la créature. Terrassée par plus malin qu'elle, la Sphinx se jeta du haut de son rocher et mourut.

Cette énigme, nous la connaissons tous :

« Quel est l'animal qui s'avance sur quatre pattes le matin, sur deux pattes le midi et sur trois pattes le soir ? »

Ça, c'était la version mainstream du Sphinx, la plus connue. Maintenant, je vais vous parler de la version égyptienne tellement plus classe !

Dans la mythologie égyptienne, le Sphinx est une figure complexe.

Tout d'abord, il faut savoir que le sphinx égyptien pouvait prendre plusieurs formes différentes : sur un corps de lion sans ailes, on avait une tête soit de faucon, soit de bélier, soit d'humain (de pharaon, plus précisément).

Dans un premier temps, les sphnix avaient une fonction de gardiens des nécropoles, empêchant les morts d'en sortir — c'est pourquoi il y en a un à l'entrée du plateau de Gizeh. Il était également le symbole des forces et de la justice divine.
Certaines légendes racontent également que cette créature pouvait provoquer des tornades de sable détruisant les villages qui se trouvaient sur son chemin et son hurlement crevait les tympans de celui qui l'entendait.

Ensuite, l'association de ces deux animaux (lion et homme/faucon/bélier) symbolisait l'union du dieu solaire Ra (par le corps du lion) et du pharaon. Cette créature incarnait donc la puissance souveraine du roi.

Toutefois, ce n'est qu'à partir du Nouvel Empire (de -1580 à -1085) que le sphinx devient le symbole du dieu Harmakhis, « Horus dans l'Horizon » c'est-à-dire le dieu de l'aube et du crépuscule. Il est la personnification de la fonction royale d'origine divine, le soleil éclairant et vivifiant le monde.
C'est également à cette période que les allées des temples se peuplèrent de sphinx, encore considérés comme les protecteurs des temples et des morts.

Une autre interprétation que j'aime beaucoup est celle donnée par Pline l'Ancien qui prétend que les sphinx se trouvaient surtout nombreux dans les contrées inondées par le Nil et servaient à marquer la hauteur annuelle des eaux et la différence des crues : ils auraient ainsi été des symboles de la puissance des eaux. A cette explication se rattache une figure de sphinx à tête de vierge et mains humaines surmonté de l'oiseau sacré aux ailes étendues, devant lui Osiris avec la coiffure symbolique et dans la main une croix ansée (en forme de clef ouvrant les écluses des canaux du Nil).
On divise parfois les sphinx en masculins et féminins, ces derniers se rattachant à la saison de la crue du Nil qui a lieu entre le signe du Lion et celui de la Vierge (ce qui expliquerait les deux aspects des sphinx). Les sphinx féminins seraient les plus anciens et auraient été remplacés ensuite par les sphinx masculins qui avaient pris le sens de sagesse, de force, de perfection.

Néanmoins, j'aimerais soulever une dernière chose : aux alentours du Ve siècle avant J.-C. en Grèce, la Sphinx était très souvent associée à l'art funéraire, assimilée à un démon ravisseur, un génie de la mort. Comme d'autres créatures hybrides venues d'Orient (sirènes, griffons), elle était empreinte d'une puissance sacrée. Au début du Ve siècle, sur les vases à figures rouges, un nouveau type d'iconographie apparut : la Sphinx emporte sa victime vers les airs, conformément au texte d'Euripide dans les Phéniciennes. Ce thème du transport funèbre adopté par les peintres fit passer la Sphinx du rôle de démon maléfique à celui du génie protecteur, veillant sur les morts retrouvant sa symbolique originelle de protecteur des morts. Dans la tragédie grecque, la Sphinx était plus souvent dépeinte comme un symbole de la mort plutôt qu'un monstre carnassier. Cette fonction funéraire fut reprise par les peintres de vases mais aussi par les sculpteurs de pierre et les modeleurs de statuettes en terre cuite. La figure de la Sphinx deviendra peu à peu une évocation décorative de la mort et sera fréquemment utilisée comme ornement sur les monuments funéraires.

Comment intégrer un(e) ou plusieurs sphinx à votre récit ?

Dans la mythologie grecque, la Sphinx se pare d'une symbolique de sagesse et de ruse intellectuelle. C'est ce que les Grecs appellent la métis, c'est-à-dire la capacité à se mettre dans la peau de l’autre, à adopter un instant sa vision du monde pour imaginer ce qu’il ne va pas voir, ce qui va lui échapper.

D'un autre côté, le sphinx est une incarnation divine, allégorie de la Mort et de la Justice des dieux.

Je voulais aussi ajouter un petit détail : la statue du Sphinx de Gizeh était également l'endroit où les prêtres rendaient leurs prophéties annuelles, et ce, depuis que le pharaon Thoutmosis IV monta sur le trône d'Égypte. En effet, selon la légende, ce dernier fit un rêve alors qu'il roupillait sous le Sphinx alors ensablé jusqu'au cou. La statue lui parla et lui promit le trône alors que Thoutmosis n'était en rien destiné à régner, étant le cadet de sa fratrie. En échange de ce service, le Sphinx lui demanda de le désensabler. A son réveil, Thoutmosis s'exécuta et, le Sphinx tenant parole, lui accorda le trône d'Égypte.

Tous ces aspects permettent de donner au(x) sphinx (ou sphinges si ce sont des femelles) beaucoup de rôles possibles. Comme :

  • la Mort elle-même : ayant une connotation funèbre forte, même si elle est un peu oubliée, on pourrait remplacer le traditionnel squelette à capuche par une Sphinx.
  • Sur la même idée de rôle funeste, il pourrait être la monture de la Mort ou un passeur d'âmes.
  • Il pourrait également incarner un devin ou le dieu des prophéties.
  • On pourrait en faire également des sortes de gargouilles protectrices de lieux divins.
  • etc.

Je vous avoue que les multiples facettes du sphinx me donnent beaucoup d'idées, certes très farfelues, mais néanmoins originales !
Je vous invite donc à faire de même, à abaisser toutes les limites de votre imagination et de laisser libre cours à toutes les extravagances possibles ! Wink

En attendant, j'espère que cet article vous a plu et vous a appris des choses (à moi, il m'en a appris tout plein) !

Commentaires

merci pour cet article Zaha :D

Mais de rien ! ^_^

Très intéressant ! Merci :)

Merci et de rien ^_^

Ajouter un commentaire