#JeudiAutoEdition

Ma vie, mon roman #11 : Je refuse d'être le dindon de la farce éditoriale !

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler d'un sujet qui me tient vraiment très très très à cœur : la non-reconnaissance de l'auteur comme étant un professionnel du livre ! (et tout le foutage de g*** de la part du système éditorial qui s'en suit).

Attention ! Ceci est un article qui commence par un gros coup de gueule !

Peut-être que certains feront les yeux ronds en lisant cela, mais c'est vrai : dans le monde éditorial d'aujourd'hui, l'auteur n'est pas considéré comme un professionnel dans la chaîne du livre alors que tous les autres — éditeur, illustrateur, diffuseur, distributeur, libraire,... — le sont. Ce qui est absurde puisque, si personne n'écrit, il n'y a pas de chaîne de livre. L'auteur-e (oui, désolée, mais "autrice" ne passe toujours pas avec moi parce qu'à chaque fois, j'imagine le Pokemon vaututrice... mais ça va me passer, rassurez-vous !), l'auteur-e, donc, fournit l'objet de base qui permet de faire vivre des milliers de personnes mais n'a pas de meilleur statut qu'une vache laitière : à lui/elle de fournir la matière première sans rien espérer en retour parce que, de toute manière, on ne fait ça que pour le plaisir et pour l'Art, non ?

(Merci d'éviter les débats vegan, ce n'est ni le moment ni l'endroit...)

L'Appel des Ténèbres (Hoodoo 2) de Manon Toulemont

L'Appel des Ténèbres (Hoodoo 2) de Manon Toulemont
Résumé - Quatrième de couverture : 

Si vous n'avez pas lu le premier tome, je vous conseille de commencer par là pour éviter tout divulgâchis : allez jeter un œil à mon avis pour le premier tome. Wink

#JeudiAutoEdition : kézako ?

#JeudiAutoEdition

Le 7 avril dernier, Au bazaar des livres lançait les Jeudis de l'Autoédition en partenariat avec Des livres et moi.

Mais en quoi ça consiste exactement ?

Vous avez sûrement dû croiser sur les réseaux sociaux, notamment si vous me suivez sur facebook et twitter, ce genre de publications :

S'abonner à RSS - #JeudiAutoEdition